jeudi 13 juillet 2017

Test du Désir Papillon et de l'Onyx d'Idée du Désir

Idée du Désir est une marque que nous suivons depuis un long moment. Pourquoi? Parce que les fabricants de sextoys français sont quand même rares, et parce que leurs produits sont encensés par beaucoup. Dans la cadre du calendrier de l'avent, ils nous ont fait parvenir 2 objets : Le premier, un Désir Papillon pour madame. Et un Onyx pour monsieur. Ils sont le fruit de la collaboration entre un ébéniste et un sexologue.

Packaging :
Idée du désir fait fort. Nous avons reçu les deux jouets dans une boite en carton noire siglée de leur logo. Les sextoys sont emballés dans un papier de soie et accompagnés d'un rouleau de parchemin. En sus, une très jolie bourse en soie est fournie.

On est très très loin de l'emballage de masse.


Dimensions :
Le désir Papillon :
Le bulbe mesure environ 4 cm de diamètre. Parfait pour être inséré dans le vagin, parfait pour stimuler les parois internes et parfait pour qu'il n'en ressorte pas. L'excroissance la plus longue mesure 6 cm. La plus petite, 3 cm.
L'Onyx :
La partie insérable mesure 8 cm de longueur et 3 cm de diamètre. La base de 5 cm est suffisamment longue pour ne pas qu'elle soit engloutie par votre anus. Des dimensions que les amateurs de sodomies occasionnelles apprécieront.


Composition :
Le désir Papillon :
Les deux couleurs de l'objet ne sont pas dues à des couleurs mais à des essences différentes. La partie centrale en merisier, les parties périphériques en noyer noir. Sur la boutique, d'autres essences vous sont proposées.
L'Onyx :
Nous l'avons choisi en érable naturel. Il existe également en finition laque noire.

Pour ceux qui comme nous se pose la question : Non, il n'y a pas de risque d'écharde. Ils sont lisses au possible et de multiples couches de vernis sont apposées à la finition. Le vernis est sans phtalate, de type alimentaire et naturellement hypoallergénique. Les bois sont d'origine européenne.


Utilisation :
Le désir papillon est une boule de geisha qui propose une triple stimulation. Comme toutes les boules de geisha, le bulbe est creux et renferme une bille métallique qui viendra exciter les parois vaginales et le point G. Mais ce sextoy possède aussi deux bras externes qui viendront délicatement appuyer sur votre clitoris et pénétrer très légèrement dans votre anus. Un délice.
L'onyx est, quant à lui, normalement conçu pour les hommes. (mais vous verrez en continuant votre lecture que c'est facultatif) Un manche pour exciter la prostate. Un second, externe, pour stimuler le périnée.
Les sextoys d'Idée du Désir sont compatibles avec tous les lubrifiants. Plus de question à se poser.
                            

Efficacité :
Nous revenions de notre weekend coquin. J'avais pris les 2 sextoys en pensant les inclure dans le shooting que nous avions fait la veille. Mais, nous avions privilégié la lingerie. Je conduisais en direction du Mans. Nous venions de faire chou-blanc dans notre quête d'un chemin discret pour nous amuser dans la voiture. D'un coup, devant mes yeux, apparaît un string. Pa, le regard lubrique me le tend. J'hume son délicat parfum intime. Le tissu est humide.
Je tourne la tête vers elle, et la découvre, le siège semi allongé, entrain de se faire du bien. Les doigts caressent son bouton, entrent et sortent de son sexe. Visiblement, les deux précédentes soirées ne l'ont pas rassasiée.

Nous arrivons à la barrière de péage. J'enclenche le frein à main et lui intime l'ordre de ne pas arrêter son jeu. Je sors de la voiture, marche jusqu'au coffre ou je trouve le coffret de sextoys que j'avais laissé dans un sac. Je remonte, pose la boite sur le tableau de bord et redémarre.

Son regard est perçant. Elle sort le désir papillon et l'appuie doucement sur son sexe. Il est immédiatement aspiré en elle. Elle appuie légèrement dessus, stimulant devant et derrière à la fois. Je fais quelques écarts avec le volant, faisant tanguer la voiture. En elle, la bille vient rouler dans le bulbe. Les vibrations se répercutent en elle. Elle en veut plus, mais je ne peux y aller plus fort. Il serait difficile d'expliquer aux gendarmes dans quelle circonstance j'ai du mettre la voiture sur le toit.

Je profite de l'aire d'autoroute qui arrive pour lui offrir de nouvelles sensations. Elle réajuste sa robe. Je lui demande de m'accompagner pour aller faire quelques courses. Evidemment, je la fais marcher, changeant d'avis sur tel ou tel produit, lui montrant des douceurs qui, bizarrement, se trouvent aux quatre coins de la boutique.

Lorsque nous revenons à la voiture, elle a les jambes en coton. Mais je n'en ai pas fini avec elle. Elle fait pourtant d'inimaginables efforts pour ne pas succomber à l'orgasme. C'est mon sexe qu'elle veut me dit-elle. Mais ce n'est pas le moment.

Je reprends la route. Je rouvre coffret et attrape l'onyx. Je le place à ma bouche. Elle a évidemment compris. Elle place son pied droit sur le tableau de bord et écarte au maximum son genou gauche.

Je peux admirer le désir papillon qui ondule au rythme de ses mouvements incontrôlés.

Une fois prêt, je lui tends l'onyx. Elle le retourne. Son périnée étant déjà occupé, elle place le frein vers son dos. Et là, encore, le jouet est avalé d'un coup.

L'action de sa main sur l'un fait bouger l'autre. Et vice-versa.

Je ne me prive donc pas de la stimuler moi aussi. Elle agrippe le siège, se cramponne à l'appui-tête, souffle fort laissant le plaisir l'envahir.
En fermant les yeux, elle ne voit pas les camions que nous doublons. Aucun ne klaxonnera.

Elle m’arrête d'un coup. "Pas question d'inonder les sièges de la voiture si nous voulons la vendre prochainement !"

J'obéis à contrecœur mais je prévois déjà de faire un détour par les Amazones en arrivant au Mans.

Conclusion :
Nous vous recommandons cordialement ces deux sextoys. Et si l'ébéniste et le sexologue ont bien travaillé, le reste de la gamme doit être du même acabit. Le bois apporte une touche de chaleur que le verre et le métal n'ont pas.


Merci à www.ideedudesir.fr pour nous avoir envoyé ces jouets.




PS : Ce sont les vacances scolaires. Le rythme professionnel se ralentit un peu pour nous. Nous allons essayer d'en profiter pour rattraper le retard accumulé depuis Noël. Donc, prochainement, parution de tests, de photos, de récits d'aventures libertines, des découvertes de clubs, ...

2 commentaires :

Emmanuel a dit…

Merci pour ce délicieux récit coquin, qui met les cinq sens en éveil:
- la vue avec la jolie toison et les seins ronds de la belle...
- le gout sucré de l'érable et du merisier
- l'odeur légèrement musquée du parfum intime
- le toucher des deux jouets contre le point G
- le son des soupirs de la belle en extase....
Ne changez rien!!!!! Bon été à vous et plein d'inoubliables rencontres à partager ici ou ailleurs!!!!!

Anonyme a dit…

Juste pour dire que j'ai découvert votre blog il y a quelques jours et que j'ai pris beaucoup de plaisir à le lire. Vous êtes un couple formidable!