vendredi 16 décembre 2016

Calendrier de l'avent coquin - 9ème saison : Jour 16 - Gloire à la petite porte


Les plaisirs anaux ont fait l'objet de nombreuses discussions dans notre couple. Non pas que nous repoussions ces pratiques. Bien au contraire.


Mais, les modalités sont bien différentes qu'il s'agisse de Pa ou de Laume.

La première y prend une jouissance exacerbée dès lors qu'elle a décidé que la porte de service devait être ouverte. Et dans ce cas, le lubrifiant n'est pas forcément nécessaire. Il lui arrive de faire quelques grimaces. Mais celles-ci sont vites effacées une fois que le fondement est atteint.

Pour Laume, c'est bien différent. Si on l'écoutait, il aimerait qu'on s'occupe de son petit trou dès qu'il est nu. Dans les faits, les capacités ne sont pas les mêmes que sa belle. Cela l'excite beaucoup et dès qu'il s'agit d'un doigt, s'il est bien lubrifié, cela rentre plus vite qu'on aurait pu l'imaginer. Mais lorsqu'il s'agit de passer à un gode-ceinture, un plug ou un vibromasseur, ce n'est plus la même chose. Et rares sont les dimensions qui lui conviennent.

En ce sens, EspacePlaisir.fr nous a fait parvenir son coffret n°4 - La découverte du plaisir anal.
Une boite bien pratique contenant 5 produits destinés aux néophytes : 1 étui pour sextoys, 2 plugs de taille très raisonnable, 1 lubrifiant à base d'eau et 1 spray relaxant (que Laume voulait tester depuis un bon moment).

On teste ce soir, et on vous raconte cela bientôt.


1 commentaire :

Comme une image a dit…

Le plaisir anal est clairement un plaisir particulier ; une zone indubitablement érogène mais qui peut également s'avérer douloureuse. Et qui offre des sensations bien particulières.
De l'observation de mon propre fonctionnement en la matière :
1/ plus on pratique, plus c'est « facile »
2/ la préparation est primordiale : pour ma part, je commence par un plug relativement petit, ensuite j'en mets un plus gros (5 à 10 mn avant la sodomie) après quoi « ça passe crème » !