mardi 15 mars 2016

Test : Corset Empressia d'Obsessive


Premier test de cette série consacrée aux tenues sexy.

Non pas que nous ayons fait le tour des jouets coquins, mais nous voulions aussi vous proposer des tenues idéales pour vos soirées coquines (en club ou à la maison).

Les mannequins sur les sites de vente ont toujours des mensurations parfaites et les images sont retouchées.

Espaceplaisir.fr nous a gentiment fait parvenir le corset Empressia d'Obsessive. Un modèle très délicat. Mais qui porte mal son nom. Ce n'est pas un corset, c'est une guêpière.


Packaging :
Comme d'habitude, pas de surprise avec Obsessive. Le packging est soigné. Le carton de qualité. les photos d'illustrations sans fausse note. Le vêtement est soigneusement plié et protégé par un papier de soie.


Matière :
94% polyamide & 6% d’élasthanne. La guêpière est ornée de dentelle florale ainsi que de velours floral. Il est à noter que le string fourni présente les même motifs. C'est suffisamment rare pour le signaler (habituellement, les strings fournis dans les tenues sexy sont minimalistes au possible). Le design des bretelles se retrouve sur le string. Le tout apporte une impression de douceur, de finesse et de délicatesse tout autant pour celle qui le porte que celui ou celle qui en apprécie le spectacle. 


Silhouette :
Cette guêpière ne possède pas de baleine. Impossible donc de cacher les rondeurs. Mais associée à des bas, même très simples, elle apporte une ligne très élancée. Alors si en plus, vous ajoutez une paire d'escarpins... 


Efficacité :
Nous profitions d'un très court séjour à Lyon pour tester un nouveau club libertin. Ce soir-là, le Sun, l'un des clubs sur lequel nous lorgnons depuis quelques années, ne proposait qu'une soirée Gang Bang. Un peu trop extrême à notre gout. Nous nous sommes donc rabattus sur Histoire d'Eau, un club humide au site web très prometteur.

Arrivés par le train de 20h30, et le repas prestement avalés, nous filons à la chambre nous préparer.

Pa s'enferme dans la salle de bain avec l'énorme valise qu'elle commence a fouiller.

Une dizaine de minutes plus tard, elle ressort coiffée, maquillée et parée de son ensemble pantalon/veste en jean. Bien que le bas lui moule parfaitement les fesses, je ne peux m'empêcher d'être déçu. Mais lorsqu'elle se retourne vers moi, je comprends que, sous la veste, il n'y a pas grosse épaisseur de tissu.

Sa poitrine et son ventre son recouverts d'un fin tissu brodé qui laisse entrapercevoir ses tétons.

Ce n'est que lorsque que j'essaye de soulever le top pour embrasser sa poitrine que je comprends le stratagème. Cela ne peut se trousser. Un body ou une guêpière. Sur le moment, j'ai complètement oublié cet article que nous a envoyé EspacePlaisir.

Nous quittons l'hôtel et nous dirigeons à pied vers le club. Elle a évidemment revêtu un manteau chaud pour affronter le climat continental lyonnais de ce mois de décembre.

Je ne profiterai donc plus de sa peau jusqu'à notre arrivée.

Nous trouvons le club sans difficulté et passons la porte d'entrée. La chaleur humide s’abat sur nous. Et rapidement, nous filons aux vestiaires pour nous changer. J'enlève rapidement veste et pantalon et m'assoit sur un tabouret mis à notre disposition pour enlever mes chaussettes.

Pendant ce temps, Pa remue les fesses devant moi. Elle a ôté son manteau puis sa veste et commence à descendre son pantalon à quelques centimètres de mon nez. Je découvre le subterfuge. C'est bien une guêpière. Et les bas lui ont permis de supporter le froid encore plus facilement que moi.

A ce moment-là, mes chaussettes sont tout en bas de ma liste de priorité. Mon cerveau est bloqué. Mais ma queue fait des bonds et trouve le moyen de sortir de mon caleçon. (Je crois que ma main l'a aidée un peu)

La culotte suit son jean.

Elle fait mine de chercher quelque chose du regard.

"Il n'y a pas d'autre tabouret?"

Elle descend donc sur mon sexe qui se retrouve encore plus au chaud lové dans le sien.

Elle descend ses bas. Et mon excitation est au plus haut.

"Tu veux bien m'aider à enlever cette guêpière?" dit-elle en bougeant doucement son bassin.

Mes mains tremblent. La tâche est ardue. Impossible de se concentrer.

Chose faîte, elle se relève comme si de rien n'était, se pare d'une serviette de bain et part vers la sortie des vestiaires.

Je reste là, affalé sur mon tabouret. Chaussettes au pied, caleçon froissé et chemise déboutonnée.

"Tu viens? J'ai vu sur leur site qu'il y a un glory hole !"

Conclusion :
Nous vous recommandons chaudement cette guêpière. Pour une soirée très intime à 2, à 3 ou plus, mais aussi portée sous une veste en jean pour rejoindre vos compagnons de jeux. Sachez qu'EspacePlaisir propose également d'autres pièces de lingerie de la collection Empressia (nuisette, string, shorty et ensemble avec porte jarretelle)

Merci à Espaceplaisir.fr pour nous avoir envoyé cette tenue. C'est toujours un plaisir de collaborer avec cette boutique. L'envoi est rapide, discret, ... Et la communication plaisante.


Photo Laurent Christophe
http://photodeboudoir.blogspot.fr/ 

3 commentaires :

Emmanuel a dit…

Merci chers Pa et Laume de partager cette découverte sexy!!!!
Bravo à Pa qui porte magnifiquement cette guépière qui lui va à ravir!!! J'adore les photos, toujours tellement classe...

J'aime tout particulièrement la couverture des hanches qui est assez rare dans ce type de produit, si je ne me trompe pas... Du coup cela peut-être porté par beaucoup de femmes et s'adapter à leur morphologie...

Petites questions indiscrètes:
1. quelle est la taille utilisée. Je vois sur le site que c'est vendu en deux tailles... Est-ce que ça irait selon vous sur une petite poitrine?
2. Est-ce facile à retirer? Visiblement cela ne vous a pas posé de problème lors de votre soirée lyonnaise....

Pa Laume a dit…

Cher Emmanuel,

Merci pour votre commentaire.

Effectivement il y a bien une couverture des hanches mais elle est très minimaliste. Cela fait toutefois un bon effet d'optique chez moi. On se sent habillée et très à l'aise.

1. La taille testée est la plus petite c'est-à-dire S. La question de la poitrine est très pertinente. Le mannequin qui porte le modèle sur l'emballage a une poitrine fortement généreuse (j'imagine aider par un docteur en portion additionnelle). Pour ma part, mon modeste 85C était bien enveloppé et nous étions loin de l'effet push-up vendu sur l'emballage.

2. Oui, je confirme que le modèle est facile à porter et à enlever puisqu'il n'y a pas de supports rigides dans cette lingerie. La seule chose dure sera chez vous monsieur Emmanuel...

Bien à vous.
PA

Emmanuel a dit…

Merci chère PA pour cette réponse personnelle...
1. Cela me confirme les inégalités qui existent dans la population féminine, selon que vous soyez dotée (à tous les sens du terme) ou plus chétive...
2. Cette réponse m'ouvre bien des horizons... Mais peut-être certaines parties intimes de votre corps si gracieux seraient-elles aussi amenées à durcir également?
Bises à vous et à votre tendre mari
Emmanuel