mercredi 18 novembre 2015

Test : W500 de Womanizer

C'est LA grosse nouveauté de cette automne. La sortie du W500 de Womanizer.

Tous les grands sites de tests de sextoys et tous les blogueurs sexo en ont parlé ces dernières semaines. Nous nous devions de découvrir ce jouet. Grace à Dorcel, voici enfin notre test. Nous avons vraiment pris le temps de jouer avec. Une bonne quinzaine de session. Pour notre plus grand plaisir. Enfin, le plus grand plaisir de Pa.

Le W100 est sorti en de multiples variations : classique, tatoo, Saint Valentin. Des modèles aux déclinaisons minimes. Le W500 est vraiment différent. Voyons donc s'il est mieux.

Packaging :
Un seul mot d'ordre. Qualité, qualité, qualité. Une belle boite blanche. Des textures, de l'embossage. On est très loin des emballages plastiques de certains sex-toys d'entrée de gamme.
Le W500 que Dorcel nous a fait parvenir est la version menthe dentelle. Vous pourrez le trouver en 4 autres coloris (Blanc chrome, fuchsia dentelle, lavande dentelle et noir léopard). Ces patterns ont gagné en élégance. Et c'est tant mieux.
Par contre, la coque de rangement du W100 s'est transformé en sac en velours. Evidemment utile, mais beaucoup moins pratique et résistant que la coque. Dommage.


Dimensions :
La boîte mesure 19 x 9 x 9 cm (le meme format que le W100)
Le vibromasseur mesure 12 cm de long sur 6cm de large.
Il est donc plus court et plus large que son prédécesseur. Il ressemble moins à un thermomètre intra auriculaire. Mais il est également moins pratique. La préhension est moins aisée. Une fois en place sur le clitoris, les boutons ne tombent pas sous les doigts. C'est dommage pour un sex-toy dont la précision de positionnement est essentielle.
Il est désormais fourni avec un embout de taille différente pour s'adapter à toutes les morphologies.

Composition :
L'embout en contact avec la peau est en silicone médical. Etant la seule en contact avec votre intimité, vous pouvez donc l'utiliser sans vous poser de question. Afin de protéger votre jouet, nous vous conseillons de le conserver dans sa pochette.
Il est fourni avec 2 embouts. Cette fois de tailles différentes, pour s'adapter à toutes les morphologies. Nous n'avons pas toutes le même clitoris !


Utilisation :
Le W500 est sans fil et rechargeable via une prise USB micro B. Le standard des appareils mobiles récents. Mais attention, il n'est pas étanche. Pour les utilisatrices à geyser, cela ne devrait pas poser de problème si vous faites attention, mais, en aucun cas, emmenez le sous la douche.
Le temps de charge est d'environ 2h. En charge, il clignote doucement en vert. Une fois chargé, la lumière verte reste allumée. Nous ne l'avons chargé qu'une fois jusqu'à maintenant, Et malgré de nombreuses utilisations, il répond encore présent. 4h d'autonomie indique le mode d'emploi. Notre test d'efficacité ci-dessous devrait vous convaincre que l'autonomie n'est pas un critère pour choisir ce sex-toy.
En fonction, comme son aîné, la tête se colore en rouge. De quoi bien viser votre clitoris.

L'utilisation se complique. Womanizer passe de 2 à 3 boutons.
Le principal, surmonté d'un cristal swarovski permet d'allumer et d'éteindre le W500. Les deux derniers (+ et -) permettent d'augmenter et de réduire la puissance des aspirations.
Malheureusement, le cristal est très pointu et, tout comme les boutons + et -, il n'est pas réactif. Un temps de latence trop important handicape son utilisation.

Le W500 n'est pas un vibromasseur. Il ne vibre pas. Il aspire. C'est le même principe que son ancêtre.
A la différence près que les niveaux de puissance ont été revus. On passe de 5 à 8 niveaux différents. Au niveau le plus bas, la puissance est moins forte. Au niveau le plus haut, la puissance est plus forte.

Les douillettes et les dures à cuire devraient s'y retrouver.

Efficacité :
J'avais reçu le paquet avec fébrilité à l'heure du déjeuner. Et je n'ai pas pu m'empêcher de l'ouvrir. Habituellement, je laisse Pa ouvrir ces colis.
J'enlève le film plastique autour de la boite, sort précieusement le W500. Et appuie immédiatement sur le bouton power. Rien. J'appuie plus longuement. Rien

Je récupère le câble USB et vais le brancher dans notre chambre. la lumière verte se met à clignoter doucement. Et je repars au boulot avec le sentiment du devoir accompli.

Le soir, je m'éclipse doucement du salon et vient vérifier le jouet. La lumière verte est allumée en continu. Il doit être chargé. J'appuie sur le cristal : Rien. J'appuie plus longtemps, il se met à vibrer doucement. Parfait. Je le glisse sous mon oreiller et retourne au salon.

Je suis un couche tard. Mais il arrive assez fréquemment que Pa s'endorme sur le canapé. Ne voulant pas la réveiller au milieu d'un cycle, dans ces cas là, je préfère la laisser dormir puis me rejoindre quand elle en sentira le besoin.

Ce soir là, j'éteins donc la lumière du salon et monte dans la chambre. Je retrouve le womanizer et le place sous son oreiller.

Alors que je dors, je sens une caresse sur mon visage. La coquine est entrain de passer ses tétons sur ma bouche, mon torse. Puis, elle descend prendre mon sexe en bouche. C'est LE réveil que les hommes aiment. Les lumières de la ville éclairent son visage. Un délice.

Elle vient s'allonger à mes cotés et est dérangée par un objet sous sa tête. Elle découvre le W500 sans le reconnaître. J'appuie sur le cristal et le lumière rouge illumine ses yeux gourmands.
Elle me bascule et vient me chevaucher. Son clitoris à quelques centimètres de ma bouche, elle m'ordonne de me masturber alors qu'elle place le W500 sur son clitoris.

Je sens immédiatement que cela va être rapide. J'attrape mon téléphone et lance le chronomètre sans qu'elle y prête attention. Rapidement, ses cuisses compressent mon torse. La jouissance est imminente. De mon coté, mon sexe n'est pas en reste. En rythme avec ses gémissements et ses contractions, je me masturbe frénétiquement.

Lorsque sa jouissance survient, il n'y a pas de doute. Un jet chaud m'inonde le cou. Ses muscles tremblent. Sa respiration est coupée. La famille womanizer a encore frappé. Et le phénomène fontaine ne manquerait ça pour rien au monde.
Le chronomètre indique 1'47". Un record.

Un record pour moi aussi. Puisque, lorsque je me répands sur son dos, le chronomètre n'a pas encore atteint les 2'00".


Conclusion :
Merci à Dorcel de nous avoir envoyé ce jouet. Pour sa plage de puissance, nous le préférons au W100. Mais sa maniabilité, boutons et forme de l'objet sont vraiment décevants. C'est un très gros mauvais point. Tout comme la coque qui a disparu au profit d'un sac en velours. Au possesseur de W100, nous conseillons donc de ne pas casser votre tirelire pour acheter le W500. Aux autres, lancez-vous : un orgasme en moins de 2 minutes, ca ne se refuse pas.

Prix : 189€



Merci à tous les partenaires qui nous ont sollicités pour tester ce sextoy. Un clin d’œil particulier à espacelibido.com qui nous avait envoyé le W100 et nous a proposé de prolongé ce partenariat.



1 commentaire :

Comme une image a dit…

Tiens ! Vous êtes les premiers à publier un test sur le W500 dans lequel vous trouvez sa forme moins sympa que celle de son prédécesseur.
Je ne peux guère juger, ne l'ayant pas eu entre les mains, mais l'impression que les photos de me donne tendrait à me faire partager votre avis.

Pour le reste, je pense qu'il n'y a pas à chipoter, W100 ou W500, ce jouet reste une bombe à orgasmes féminins. Mon seul regret, c'est que je le trouve plus difficile à utiliser dans les jeux de couple (ou plus si affinités) que d'autres sextoys, en raison de la précision dans le placement qu'il requiert. Mais on trouve toujours une solution, comme votre article le démontre ;)