jeudi 13 août 2015

Test : Gloss pour Plaisir Oral Divin de Shunga parfum Eau de Coco

Nous avions déjà testé un gloss pour « plaisir oral divin » de Shunga. Le classique. L'occasion était trop bonne pour faire une comparaison avec ce nouveau gloss aromatisé à l'eau de coco.

Le test sera similaire au précédent. Mais les curieux qui font des recherches sur cette version auront de quoi lire.


Packaging :
Tout comme le coffret que nous avons reçu, la marque Shunga a soigné l'emballage de ce gloss. Au recto, l'image d'un couple japonais traditionnel s'embrassant. Au verso, un mode d'emploi succinct mais très prometteur :  « Découvrez l’art du plaisir oral ultime ! Appliqué sur les lèvres, ce lustre (gloss en franco-québécois) permet d’offrir ou de recevoir un plaisir oral aux sensations divines. L’effet chaud-froid du lustre est conçu pour sensibiliser et exciter les parties intimes de l’homme et de la femme tout en maintenant le niveau des sensations tout proche de l’orgasme permanent. Une expérience érotique inoubliable ! »
Et la description est vraie.
L’ouverture se situe sur le dessus de la boîte mais les concepteurs ont doté cette dernière d’un rabat permettant de découvrir le gloss joliment maintenu.
Vous pourrez facilement le différencier du "Classique" grâce à la teinte bleue de l’estampe.
Le gloss, en lui-même, est un tube classique au design discret. Seule la mention erotic art pourrait vous trahir auprès de vos proches.

Dimensions :
La boîte mesure 15 x 7 x 3 cm.
Le gloss est un tube de 11 cm, de diamètre de 1 cm. Et contient 10ml. La taille classique d’un gloss de beauté. Donc vous pourrez facilement le glisser dans un sac à main ou une trousse à maquillage. 

Composition :
Hydrogenated polyisobutene : C’est un émollient. Il permet donc de détendre la peau (et les tissus humains en règle générale)
Styrene copolymer : Un agent qui permet la réalisation d’un film sur la peau
Menthyl lactate : C’est un agent rafraîchissant.
Glycerine : Hydratant, humectant (pour que le gloss ne sèche pas)
Sucralose : Un édulcorant. Effectivement, le gloss a un gout très sucré.
Polyglyceryl stearate : Un émulsifiant (permettant donc que les composants du gloss ne se séparent pas)
Vanillyl butyl ether : Permet d’apporter la sensation de chaleur sur la peau.
Benzyl alcohol : un conservateur.

On retrouve donc les ingrédients classiques d’un gloss : De quoi détendre la peau, l’hydrater. Y sont ajoutés un agent pour rafraîchir et l’autre pour réchauffer.

Le parfum coco est très agréable. A goûter aussi. Parole de Pa. Finalement, la ressemblance est quasi parfaite avec l'original. A vous de voir si vous préférez un léger parfum pendant vos ébats.


Utilisation :
Le mode d’emploi est simple : Appliquez une couche épaisse sur vos lèvres.  Frottez-les doucement et longuement sur les parties intimes de votre partenaire pour bien transférer le gloss avant d’utiliser votre langue.
Petite précision après plusieurs coquineries : N'en mettez pas trop ! Surtout pas !
Au risque de vous brûler les lèvres, le gland, ... Rien qu'une sensation de chaud. pas de brûlures graves, rassurez vous. Mais une chaleur incommodante et donc pas du tout sexy. Mesdames, si vous avez l'habitude de vous maquiller, vous ne devriez pas avoir de problème. C'est plutôt aux messieurs que je m'adresse. On est tenté d'en mettre beaucoup, parce qu'on n'est pas habitué, mais surtout parce qu'on est dans notre logique : Plus il y en a, mieux c'est ! Là, ce n'est pas le cas !


Efficacité :
J'avais prétexté, comme excuse, les fortes chaleurs de ce mois de juillet pour aller faire une petite sieste dans notre chambre. Il faut dire que ma grasse matinée avait été écourtée par les cavalcades de ma belle sur ma queue. Elle m'avait sauté dessus sans que je ne puisse faire quoi que ce soit. Et je l'avais laissé faire.
Je mets le ventilateur en route. Me déshabille entièrement et me glisse sous le drap. Les dernières tribulations de Miss Pandora et de MMXVD m'aident à me relaxer. Une fois la lecture finie, je m'enfonce dans le sommeil. Le drap flotte contre ma peau. Le ventilateur assure le rafraîchissement.
C'est d'ailleurs surement pour cela que je ne me suis pas réveillé lorsque le drap a glissé à mes pieds.

Malgré tout, j'ai quand même bien pris conscience que mon rêve était des plus agréables lorsque une douce chaleur a envahi mon sexe. Ouvrant les yeux, je vois les longs cheveux de Pa au niveau de mon bas-ventre. Le plaisir est immense. Nombre d'hommes fantasment sur un réveil comme celui-ci. J'ai beau lui dire de ralentir, elle ne relâche pas la cadence. Sa main droite me masturbe. Sa tête monte et descend à un rythme soutenu. L'effet est saisissant. J'ai l'impression que mon gland baigne dans un bain chaud. Légèrement caressé par une vague ardente. C'est lorsque je veux lui prendre la main gauche que je comprends. Elle y tient un tube de gloss. Je ne sais lequel est-ce (je n'ai pas d'odorat). Le spectacle me fait défaillir. Elle relève la tête et m'aide à me répandre sur mon ventre.

La température extérieure et celle de mon corps me font replonger dans le sommeil.

En me réveillant, bien plus tard, j'apprendrais qu'elle vient d'inviter des libertins à prendre un verre à la maison. Une première !


Conclusion :
On vous le recommande, ... chaudement. Il ne fera pas tout, bien évidemment. Il faudra que vous donniez du vôtre, mais il permet de transformer la moindre fellation ou cunnilingus en jouissance extraordinaire. Il se glisse dans un sac ou la poche d'une veste.
Et si vous osiez vous en servir sur vos complices libertins ?


Merci à Shunga pour nous avoir envoyé ce gloss.



Vous pourrez retrouver ce Gloss pour Plaisir Oral Divin de Shunga parfum Eau de Coco chez www.espaceplaisir.fr pour 19,90€.