mercredi 8 avril 2015

Un vendredi soir à paris : Test du Womanizer W100

Cela faisait un moment qu'on lorgnait sur le Womanizer W100. Autant l'avouer, un sextoy qui déclenche des orgasmes chez TOUTES les utilisatrices à CHAQUE fois, on en rêvait.
Depuis, nous avons lu certaines critiques plus négatives. Quelques femmes n'ont pas vraiment aimé cette sensation nouvelle. Mais cela semble si peu par rapport à la très grande majorité des coquines béates après leur montée d'extase.

Rappelons, encore une fois s'il le faut, que chaque femme ou homme a une sexualité qui lui est propre. Ce qui veut donc dire que chacun sera excité par des stimuli très différents. une caresse ou une fessée. Une image ou un son. Une odeur ou un gout.


Packaging :
Pour le W100, Womanizer a fait les choses en grand. Tout comme le prix. Mais la qualité à un prix.
La boite présente un design moderne. Depuis qu'Apple a remis le blanc à la mode, tout le monde s'y essaye. Et Womanizer a réussi.
Pour la housse de transport, le design se dégrade avec ce rose passé. Pourtant la praticité est au rendez-vous. Enfin une housse qui permet de transporter le sextoy ainsi que le chargeur. Le tout dans un étui en mousse rigide. Ainsi le W100 est bien protégé. Bien mieux que ses concurrents.
Quant au design du sextoy en lui-même, on se demande qui a pu concevoir un assortiment de coloris aussi mal choisi. Et des motifs de décorations aussi hideux. La seule explication qui nous vient à l'esprit, c'est que les concepteurs se sont dit qu'il leur fallait une punchline fracassante : "Le Sextoy moche mais efficace." Espace Libido nous a quand même permis de choisir parmi les différents coloris (bleu, rose, fushia, rouge et noir)


Dimensions :
La boîte mesure  19 x 9 x 9 cm
Le vibromasseur mesure 16 cm de long. le corps a un diamètre de 5 cm environ. La tête possède une ouverture de 1,5cm .


Composition :
Encore une fois, les concepteurs sont avares en renseignement sur la composition globale. Ils nous renseignent malgré tout sur le fait qu'il est conçu sans phtalates et que la tête est en silicone médicale. Cette partie étant la seule en contact avec votre intimité, vous pouvez donc l'utiliser sans vous inquiéter.
Le Womanizer W100 est sans fil. Vous pourrez donc l'utiliser plus facilement que votre body wand habituel. Le chargeur est à la mode USB. Et ca, c'est une bonne idée. Plus besoin d'emmener le chargeur en vacances si vous en avez déjà un pour votre téléphone portable.
Enfin, en plus du mode d'emploi, vous trouverez un embout de rechange au cas ou vous abîmeriez le premier.
Le W100 possède également un lumière rouge au niveau de sa tête lorsqu'il est fonction. Si vous avez perdu votre clitoris, cela devrait vous être fort utile. De notre coté, elle nous sert à admirer les éjaculations de madame lorsque nous jouons dans le noir.


2 boutons, difficile de faire plus simple. Ah si, un seul bouton. Mais rassurez-vous, vous devriez vous en sortir. Le bouton le plus petit permet d'allumer et d'éteindre le sextoy. Le bouton le plus grand permet d'augmenter l'intensité jusqu'à 5 niveaux différents. Enfin, un nouvel appui court sur le petit bouton vous fera revenir à la puissance la plus faible.
Le bruit est également très présent. Il vient du fonctionnement très particulier de l'objet. Je n'en avais pas parlé jusque là, mais vous verrez que c'est très original.
Le W100 n'est pas un vibromasseur. Il ne vibre pas. Il aspire. Et c'est au niveau de la tête qui le fait ressembler à un thermomètre auriculaire que tout se passe. Au fond de l'embout, le sextoy fait bouger une membrane qui va alternativement compresser et décompresser l'air situé juste au dessus de votre clitoris. Donc aucun contact d'une partie mobile avec votre intimité.
Au bout de 15 utilisations et donc de 15 orgasmes, la batterie ne donne toujours pas de signe de faiblesse. Il est toujours aussi vif. Un très bon point.


Efficacité :
Nous l'avons testé de nombreuses fois. Pourquoi? Parce qu'il procure à chaque fois un orgasme à ma belle. Et pas un simple orgasme, une éjaculation. Plus ou moins abondante. Mais toujours présente. Dans des endroits très hétéroclites et des positions tout aussi différentes. Mais l’expérience la plus inhabituelle qui me revient à l'esprit est cette chambre d’hôtel à Paris, le lendemain de l'apéro de M. Chapeau et de notre sortie au Mask.

Le réveil est difficile. Nous avons fait la fermeture du club. Et il est encore beaucoup très tôt mais nous devons libérer la chambre. Quelques câlins et baisers torrides, et je file sous la douche.

Je mouille mon corps, lave mes cheveux. Puis entame de frotter mon corps avec un savon.

Ma belle passe devant la douche vêtue de sa dernière acquisition : un superbe ensemble Absolutely Pôm qui lui va à ravir. Evidemment, je ne reste pas de marbre. Et mon sexe se redresse. En faisant sa toilette, elle remarque que mon sexe n'est plus au repos et que ma main commence à le caresser.

Elle quitte la salle de bain à mon grand regret.

Elle revient quelques secondes plus tard avec un tabouret qu'elle pose devant la porte vitrée de la douche.

Elle quitte encore une fois la salle de bain.

Et revient avec son Womanizer W100. Elle l'avait pris pour l'apéro. Non pas pour le tester devant tous les convives, mais plutôt pour présenter cette machine à orgasmes. A 160€, les coquins aimeraient surement le tester avant de l'acheter.
Mais elle n'avait pas osé. Pas trouvé le bon moment.
Mais revenons à la salle de bain.

En s'asseyant sur le tabouret, elle fait descendre sa culotte et vient placer l'embout sur son sexe. Le bruit de l'eau qui coule masque le son du W100 mais la lumière trahit son fonctionnement.

Pa me regarde de ses yeux les plus coquins. Me suppliant d'éjaculer sur la paroi de la douche. Me rappelant les ébats de la veille, nos différentes rencontres.
Le récit d'un fantasme, l'évocation d'une aventure passée ont le don de m'exciter au plus haut point. Et, cette fois ne déroge pas à la règle. J'éjacule abondamment sur la vitre.

En voyant cela, ma douce tentatrice ferme les yeux, agrippe sa poitrine et se répand sur le sol. Son éjaculation est abondante.

Nous reprenons doucement notre souffle.

Elle quitte la salle de bain en me lançant un regard coquin. Il va falloir que j'expédie cette douche si je ne veux pas la retrouver totalement habillée. Je vais rater la séance photo.

Merci à www.espacelibido.com pour nous avoir envoyé ce jouet.