lundi 16 février 2015

Test : Fairy Black Exceed

On ne dit jamais non lorsqu'on nous propose de tester une nouvelle baguette magique. Surtout lorsque madame a découvert, quelques jours plus tôt, le secret de l'éjaculation féminine en jouant avec son Body Wand. Cette fois-ci, on vous présente le Fairy Black Exceed. Un masseur clitoridien alimenté en 220V qui présente la particularité d'avoir une tête gibbeuse.


Packaging :
Pour ce Fairy Black Exceed, on note la volonté de faire un emballage de qualité. Les graphismes sont recherchés. Le design évolué. Il y a même un embossage. Mais, c'est loin d'être parfait. Les images sont pixelisées. Vraiment dommage pour un produit de ce prix.
Pour se consoler, on peut se dire que de toute façon, la boîte ne sert à rien, puis que le sex-toy est livré avec une pochette en velours. Une très bonne idée pour le protéger de la poussière.


Dimensions :
La boîte mesure 30 x 10 x 6,5 cm
Le vibromasseur mesure 25 cm de long. La tête vibrante comme le corps mesurent 4,5 cm de diamètre.
Les excroissances mesurent 2 mm de haut.


Composition :
Peu d'information à ce sujet. La boîte indique uniquement matériau élastomère qui est sûr et inodore. Nous sommes donc obligés de faire confiance à ce produit japonais fabriqué en Chine.
Un autre sujet d'inquiétude, c'est l’électrisation qu'on subit lorsqu'on touche la prise électrique. Je m'explique : Vous vous amusez avec votre jouet, vous arrivez à l'orgasme. Puis une fois remis(e) de vos émotions, vous le débranchez pour aller le nettoyer. Une fois débranché, vous le prenez par le manche, et commencez à plier le fil électrique pour le ranger dans sa boite. Se faisant, vous touchez les broches métalliques de la prise électrique. Et là, vous prenez une décharge. Un phénomène qui se produit avec le Black Exceed mais aussi avec notre Body Wand. Essayez chez vous, il y a de grandes chances que ca le fasse avec vos autres sextoys alimentés en 220V. Toucoquin le confirme dans son test. Donc ce n'est pas normal. Mais vous ne risquez pas grand chose avec vos sextoys. (leur moteur est relativement petit). Par contre, c'est désagréable.
On a donc ressorti nos cours et on s'est penché sur la question. En cause un condensateur, a priori, mal placé dans ces circuits électriques qui ne sont pas reliés à la terre. Il se charge lors de votre séance d'amusement, et n'a pas l'occasion de se décharger.
La solution : Une fois que vous l'avez débranché, allumez le, faites tourner la molette. Le condensateur devrait alors se décharger dans le circuit plutôt que dans vos doigts quand vous toucherez les broches.


Utilisation :
L'avantage des masseurs clitoridiens alimentés en 220V, c'est leur puissance. Derrière tout cela, il y a une centrale électrique quand même. Par contre, leur inconvénient, c'est leur fil.
Il faut que vous ayez une prise électrique pas trop loin. Il y a le fil qui vous chatouille la jambe, le ventre, ...
Et puis, le volume sonore. Bien isolé, le bruit d'un vibromasseur peut être contrôle. Mais le Fairy Black Exceed est bruyant. Et aigu. Difficile de le confondre avec les vibrations d'un téléphone portable. Vos voisins de chambre à l'esprit mal tourné sauront rapidement que vous n'êtes ni entrain de régler votre sonnerie, ni entrain d'accrocher un cadre au mur.
Une molette règle la puissance. Que ce soit à froid ou en pleine excitation, au maximum, c'est douloureux. Nous n'avons jamais dépassé le niveau moyen.
Dommage juste que la molette ne soit pas graduée. A utiliser sur soi, cela n'aurait aucun intérêt, j'en conviens. Mais lorsqu'on l'utilise sur sa (son) partenaire, il est intéressant de mémoriser les niveaux qui la (le) mène à l'extase.


Efficacité :
Un matin, j’envoie un message à ma belle :

Oseras tu te soumettre ?
12h55 :
• tu monteras dans notre chambre,
12h56 :
• tu t'installeras à quatre pattes, au bord du lit, ton délicieux cul tourné vers la porte
• tu feras jouer ta baguette magique sur ton clitoris.

A mon arrivée :
• Si une mare s'est formée au sol, tu pourras m'utiliser de la façon qu'il te plait pour cette heure de déjeuner.
• Si le sol est encore sec, tu subiras toutes mes envies.


Vers 13h00, je passe la porte de notre domicile, pose mes affaire. Je suis attentif aux bruits dans la maison. Mais je n'entends rien.
En montant l'escalier, des gémissements filtrent à travers la porte. Ils sont accompagnés par des vibrations.
Lorsque je franchis le seuil, je la découvre dans cette position ô combien indécente, mais si excitante. Elle relève la tête du coussin qui étouffait ses cris et me lance un regard plein de désir. Le sol est sec.
Je me déshabille loin d'elle, puis m'approche doucement le sexe à la main.

Je ne prends ni le temps de la caresser ni de lui parler.

Je pointe mon gland à l'entrée de son sexe, et sans pause, le fait pénétrer jusqu'à la garde.

Je sens les vibrations se propager également en moi. L'effet est divin.
Il ne faut évidemment pas longtemps pour qu'elle parte dans son orgasme. Je la soupçonne alors d'avoir commencé bien avant 12h55.

Elle se retourne et m'invite à m'allonger dos sur le lit.

Je pensais qu'elle laisserait le Fairy Black Exceed de coté pour venir me chevaucher, mais non. La coquine se faufile entre mes jambes, attrape mon sexe d'une main et, de l'autre, vient délicatement appliquer la tete bosselée du masseur sur mon gland.
Je sursaute. La puissance est au minimum, mais les sensations sont difficiles à supporter.

Je lui prends des mains et vient l'appliquer de l'autre coté. Entre mon ventre et mon gland. Comme je contrôle la position, les sensations sont décuplées. Mais, ma belle ne peut rester sans agir. Elle pose les mains sur mes cuisses et vient lécher mon gland, ma hampe alors que les vibrations du Fairy Black Exceed me font atteindre le point de non-retour. Alors que je me contracte, Pa prend mon sexe en bouche et récupère sur la langue ma semence.

L'orgasme fut violent. Je me suis endormi. Et fut en retard au travail. Mais le plus dur fut de me concentrer le reste de la journée.

Conclusion :
Plus petit mais aussi plus nerveux que le Body Wand. Il conviendra à chacun de juger si ses vibrations lui conviennent. De notre côté, nous préférons le Body Wand mais le Fairy Black Exceed est un très bon vibromasseur. A n'en pas douter.


Merci à www.sextoys-addict.fr pour nous avoir envoyé ce jouet.

1 commentaire :

Emmanuel a dit…

Merci d'avoir partagé ce test, ô combien délicieux les effets de cet objet magique, sur madame et monsieur qui plus est! tout est vrai dans le récit? :-)