vendredi 7 novembre 2014

Test : Plug anal Bootie de Fun Factory

Le Bootie n'est pas notre premier plug anal. Loin de là. Nous possédons déjà des plugs vibrants, à télécommande et même un chapelet. Mais c'est le premier de Fun Factory. Marque que nous connaissons bien puisque nous avons un Share.


Packaging :
La boite du Bootie est simple. Une petite boite aux justes dimensions du jouet. Ni plus, ni moins. Le Bootie est glissé dedans. Un prospectus de quelques références de la marque l'accompagne.
Autant dire que lorsqu'il s'agira de le sortir en pleines galipettes, cela ne sera pas très aisé. Encore moins si vous avez déjà quelques gouttes de lubrifiant sur les doigts.
Nous vous recommandons donc un autre écrin avant que la boite en carton ne s’abîme. Une boite à thé en bois légèrement modifiée fera votre bonheur (et pourra accueillir quelques autres jouets).
On vante souvent les mérites des produits allemands. Et celui-là n'y fait pas défaut. Comme d'habitude, la boite dit tout. La composition, la fonction, la fabrication (made in Germany) et même une vue de face et une autre de côté. Simple, précis, efficace. Mais aussi joliment décorée.


Dimensions :
La boîte mesure 11 x 6 x 5 cm.
Le plus mesure 8 cm de long (1,5 cm de base + 6,5 cm de longueur pénétrante.
La base est ovale et les dimensions (8 cm * 2,5 cm) empêchent, à coup sûr, le Bootie de rentrer entièrement dans votre anus.
Le manche mesure 1,5 cm de diamètre. Alors que la tête atteint 3 cm dans sa partie la plus large. C'est un plug que l'on peut considérer comme petit. Vous aurez du mal à trouver des modèles plus fins que celui-ci.
Il pèse 41g. Ce qui en fait l'un des plugs les moins lourds du marché. Son grand frère chez Fun Factory pèse déjà presque 2 fois plus. (78g)


Composition :
100% silicone médical.
Donc aucun risque de la présence de substances bizarroïdes.
Par contre, le silicone a tendance à attirer la poussière. Ne le laissez pas trainer.
2 recommandations :
                Ne le stockez SURTOUT pas en contact avec un autre sextoy en silicone. Ils auraient tendance à fondre (au premier sens du terme) l'un avec l'autre.
                Ne l'utilisez qu'avec du lubrifiant à base d'EAU.
Une fois ces recommandations suivies, vous pouvez commencer à jouer.


Utilisation :
Pas de pile, pas de bouton, pas d'élément qui bouge. Donc, mode d'emploi simple
Pour les débutants :
                Préparez l'anus en massant, léchant, embrassant, doigtant, ...
                Déposez du lubrifiant sur la zone et sur le Bootie.
                Faites pénétrer en étant à l'écoute de votre corps ou de celui de votre partenaire.

Pour les confirmés :
                Faites pénétrer.
                            

Efficacité :
Si vous êtes familier avec les plaisirs anaux, vous savez que la pénétration de la tête d'un plug est un moment à part. Redoutée par les uns (préférant les effets du jouet mis en place), attendue par les autres (qui s'amuseront à lui faire faire des va-et-vient sur les sphincters)

Pour notre part, madame a souhaité le tester sur moi. Et elle était pressée de jouer avec. Enfin plutôt pressée de voir les effets qu'il aurait sur moi. C'était pendant nos vacances dans la Manche. Une bruine légère, un vent à faire s'envoler les robes des filles,... Il nous en faut rarement plus pour nous inciter à rester au lit.
Et cette fois-ci, Pa a envie d'être active. Et de ne me laisser aucune initiative.

Elle me dit : "En position! Je veux tester ce nouveau plug sur toi !"
Je me couche sur le ventre, puis remonte mes fesses au bord du lit.
Les jambes écartées, je lui laisse la place pour qu'elle attrape mon sexe. Mais ce n'est pas l'objet de son intérêt pour le moment.
Elle me passe la main sur les fesses. Me masse l'anus, le périnée. Et rapidement un doigt enduit de lubrifiant froid vient me pénétrer. Alors qu'elle aime habituellement jouer avec ma prostate. Elle ne s'y attarde pas. Retire son doigt et de son autre main, vient appuyer notre ami Bootie. Elle le fait rentrer d'un coup. Pendant quelques secondes, je ressens une légère douleur. Je ne suis pas habitué à être pénétré aussi vite et aussi fort.
Mais peu à peu, la douleur s'envole. Elle est remplacée par une chaleur qui monte du creux de mes reins.
La coquine ne m'a pas laissé tout seul. Elle a empoigné mon sexe et entame une douce masturbation.

"Retourne-toi !"

Je m'exécute et elle vient chevaucher mes cuisses.

Pas de répit.

Elle attrape mon sexe et l'embouche. Pa ne me laissera pas jouer avec elle. Je suis son jouet. Je sens le mien doucement appuyer sur ma prostate, et l'action des mains et d'une bouche sur ma queue ne m'aide pas à garder mon calme.
Elle sent les soubresauts de mon bassin, signe annonciateur d'une jouissance imminente, mais elle ne ralentit pas le rythme.
Sa main continue à branler ma hampe et sa langue vient agacer mon gland.

Je ne tarde pas à me répandre dans sa bouche. L'orgasme décuplé par le plug est dévastateur. Je mettrai plusieurs minutes à retrouver mes esprits. Le temps d'avoir assez de force pour aller jusqu'à la douche ou, délicatement, je retirerai le Bootie de mon anus sous l'eau chaude.


Conclusion :
Le Bootie n'est certainement pas adapté aux professionnels de la sodomie. J'imagine qu'il leur apporterai trop peu de sensations. Mais pour les autres, les débutants ou les occasionnels de la rosette, c'est un compagnon idéal. La base ovale vient s'appuyer sur le périnée offrant des sensations inédites.
Testez-le et venez-nous raconter votre expérience.


Merci à www.sextoys-addict.fr pour nous avoir envoyé ce jouet.