jeudi 2 décembre 2010

Calendrier de l'avent coquin - 3ème saison : Jour 2 - découvrez le poppers

Et si pour ce jour frigorifique, vous vous organisiez une soirée euphorique.

Petit retour en arrière de quelques années. Nous étions tout juste diplômés. Les fêtes étudiantes évoquaient encore des souvenirs très frais, mais notre bande de copains étaient disséminés partout en France, voire dans le monde pour les plus aventuriers d’entre nous.

L’un d’entre eux avait réussi à emprunter la maison de sa grand-mère pour le week-end. Le cadre était idyllique puisque le bout du terrain donnait sur la plage. Ce n’était pas la cote d’azur, mais la Manche. Mais, entre potes, on surmonte toutes les épreuves.

Chacun avait apporté quelques victuailles et amusements. Des bouteilles pour l’un, un ballon pour l’autre. Comme Pa ne boit pas d’alcool et ne joue au foot que lorsqu’elle a un coup dans le nez, elle avait glissé dans son sac une fiole de poppers. Sa spécialité à elle.

Le week-end avait commencé fort dès le vendredi soir. La matinée du samedi fut vite passée et l’après midi fut consacré à l’accueil des retardataires.
Nous voila samedi soir, l’apothéose. Une orgie de private joke, de retour à nos vieux souvenirs. Rien de bien intelligent en somme.

La maison est grande. Des chambres au rez-de-chaussée, à l’étage, dans des dépendances. Les groupes se forment puis se séparent au hasard des discussions.

Dans le petit hall de l’entrée, je retrouve ma belle entourée de quelques gars. Ca rigole beaucoup et fort. Il forme un cercle dans lequel j’entre non sans mal. Au milieu, l’un deux tient la bouteille de poppers sur laquelle il y a accolé un petit ventilateur de poche comme celui-ci.

L’espace n’est pas très grand. Les vapeurs ont emplis la pièce et rapidement, je sens, moi aussi, les effets se produire.
Rien de comparable à nos prises de poppers habituelles, beaucoup plus fortes, beaucoup plus entêtantes

Là, les effets sont diffus, et lentement, ils montent en moi. Nous nous sentons bien, et c’est surement pour cela que nous rions pour un rien.

Alors, pour répondre à la question de MMXVD, je dirai que les deux modes sont judicieux. Tout dépend de l’ambiance.

Nous prenons habituellement le poppers dans l’excitation d’un moment débridé. Cela se fait donc en one shot. Rapidement. Les effets sont courts mais intenses. Et nous amènent souvent à la jouissance dans la minute qui suit.

Nous n’avons jamais essayé en diffusion dans la pièce. Compte tenu du récit précédent, et en prenant en compte le volume d’une chambre à coucher. L’idéal est surement d’utiliser un petit ventilateur qui pourra disperser les vapeurs plus largement.

Donc, ce soir, pour cette deuxième journée du calendrier de l'avent coquin, avant l’arrivée de votre compagne(on), installez le flacon sur la table de nuit, mettez en route, votre ventilateur USB spécial geek. Et, une fois installés confortablement sur le lit, commencez par un doux massage, la suite n’en devrait être que plus explosive.


PS : Pensez-vous que c’est le meilleur moyen de devenir le "coup" de votre ville ? Imaginez mettre le tout en place avant de sortir à la recherche d’un(e) partenaire d’un soir.
PS2 : Au lieu de le mettre sur la table de nuit, mettez le à coté de la télé, vos soirées plateau-télé vont peut-être devenir beaucoup plus coquines.

4 commentaires :

MMXVD a dit…

Effectivement, c'était plus simple.

On vous racontera donc, j'essaierai de trouver un ventilateur. (ou je mettrai notre petit radiateur soufflant en ventilation simple. ;) )

Sans vouloir faire de pub', nous avons acheté du Sexline, l'original et celui à la framboise. (plus féminin, même si je ne suis pas sûr que ça change grand chose à part un arôme moins dur.)

Je suis très étonné d'ailleurs, c'est moi qui l'ai proposé à ma compagne, et c'est elle qui semble hyper-excitée à l'idée d'essayer. (elle adore perdre le contrôle, visiblement.)

Merci encore.

Pour le PS: comme dirait un personnage de film: "Je suis trop vieux pour ces conneries." Je ne me pose plus ce genre de questions. ;)
PS2: le PS2 est par contre beaucoup plus intéressant! Surtout si le plateau télé est pour plus de 2, expérience à tenter. lol.

Aardvark a dit…

Pour précisions et à toutes fins utiles, le poppers a été un temps interdit par décret du 22 novembre 2007( du ministre de la santé ce me semble )en raison des risques qu'il pouvait faire encourir à la santé. Cependant, le 15 mai 2009 le Conseil d'Etat, saisi d'un recours, a annulé ledit décret, faute d'avoir apporté la preuve de la nocivité du produit, s'il est utilisé dans les conditions prescrites. Reste qu'à ma connaissance aucune étude épidémiologique n'existe sur ce produit psychoactif.

Pour ma part, je l'utilise, avec parcimonie cependant aujourd'hui( sinon bonjour le mal de tête et les brûlures au nez ).

Palaume a dit…

Aardvark :
Nous avions évoqué l'aspect légal de la chose dans deux différents billets : ICI puis ICI

Mais ça fait toujours du bien de le rappeler

Anonyme a dit…

Toutes mes excuses, je n'avais pas vu le second article

Aardvark