vendredi 5 mars 2010

Tranches de vies libertines - Denis G.

En début d’année, nous avons reçu une sollicitation bien particulière.
Un auteur, Denis G., nous demandait de parler de son premier livre sur notre blog.

« Tranches de vies libertines »

Toujours curieux et aventureux, nous lui avons promis de le faire. Evidemment, nous ne pouvions en faire la pub sans en faire la critique. Mais une fois, ses écrits en main, les soucis du quotidien nous ont rattrapé et nous ont retardé dans notre analyse.

C’est pour nous une première que de faire la critique d’un livre. Nous lisons de tout. De cela à cela en passant par cela ou cela.

Et pour ma part, je lis énormément sur le net. Je suis les blogs de quasiment tous nos visiteurs (enfin ceux qui veulent bien s’identifier)

Je me suis donc attelé à le découvrir. Premièrement l’imprimer. Je pose encore une frontière entre livres et écrits numériques. Ce n’est pas forcement par amour du papier, mais, par habitude, un vrai bouquin se déguste posé, au calme, loin des contraintes numériques (et si possible une bière à la main) alors que ma consommation électronique se fait au coup par coup, entre 2 mails au boulot, entre 4 réunions et conférences téléphoniques.


Donc, pour une première œuvre, le papier s’imposait.

Et j’entame la lecture.

La préface me plait. Denis G. y parle de libertinage à l’ancienne mode avant tout. C'est-à-dire mettant en avant le coté respectueux et ouverture d’esprit de la chose avant de parler cul.

Puis premières pages. Pas de chapitre, des dates. Comme un journal, comme un blog en fait. Et, en lisant, je découvre des mots que j’ai déjà lus, des tournures de phrases familières.

Je connais ces écrits. Je repose un instant les feuilles et reprend l’ordinateur. Voyons si cet auteur a remanié son texte. Je recopie quelques mots de la première phrase du livre entourés de guillemets dans un moteur de recherche. Et trois liens apparaissent. La boutique en ligne du livre, une définition sur un forum que nous fréquentons nous aussi, et un blog.

Le blog se trouve évidemment être celui de l’auteur et de sa femme.

Je le (re)parcours rapidement, retrouve photos et textes qui m’avaient fait découvrir à nos débuts les définitions des mots utilisés dans le monde du libertinage.

Je recommence la lecture papier.

Les premières lignes ne me plaisent pas. Pour Denis G., le libertin est forcément échangiste. Les autres sont mis sur le même pied d’égalité. Les débutants, les couples qui ne savent pas ce qu’ils veulent, les mélangistes.

Les premières pages, quant à elles, décrivent un couple décidé, aux idées bien arrêtées, aux envies directes, sans attentes ni compromis.

Le sexe pour le sexe. Des rencontres rapides via le net, en club.

Pourquoi pas. Ce ne sont pas nos pratiques mais qu’importe. Chacun fait ce qui lui plait. Et ils ont l’air d’en tirer beaucoup de plaisir.

Puis au fur et à mesure, alors que leurs envies se précisent, qu’ils osent franchir des portes, leur manière de voir la chose s’adoucit.

Cherchant des hommes ou des femmes avec qui ils pourraient construire plutôt que consommer.

Je ne dévoile pas la fin. Parce que malgré tous leurs déboires, elle est belle*.

A la fin de cette lecture, je suis assez dérouté. Le copier/coller remanié d’un blog sur un livre me déplait fortement. Pour moi, un livre doit être s’articuler autour d’une logique narrative, les protagonistes doivent subir une certaine évolution parce qu’il se lit le plus souvent d’une traite. Et les changements sont le plus souvent très déstabilisant. Dérouté également parce que le style me plait. La lecture est fluide, les mots justes et le phrasé rythmé.

Ce n’est donc malheureusement pas un livre que je vous conseillerai d’acheter, ou alors à consommer par à-coups. Une page par ci par la, pour se laisser surprendre par les aventures qu'ils ont vécues. Entre 2 bus, rendez-vous ou métros. Pour apprécier leur évolution de la meilleure façon qu’il soit.



* les plus curieux d’entre vous pourront même chercher des photos sur le net en se lancant dans une grande chasse au trésor blog de Denis G..

6 commentaires :

Anonyme a dit…

Merci d'avoir lu mon ouvrage et j'ai aimé votre critique.
Votre analysez est la même que d'autres lecteurs. Un début, une recherche, puis des évolutions dans notre libertinage, au sein de nos recherches.
Un style qui plait, car naturel, des passages que l'on retient, d'autres que l'on oubli, puisque écrit sous forme de nouvelles.
Je trouve personnellement que je m'améliore au fur et à mesure des pages et en effet le dernier quart du livre est bien écrit et ce sont de belles histoires.
J'ai écris pour faire comprendre aux débutants ou à ceux que cela intrigue, que le libertinage ce n'est pas que du sexe pour le sexe. Une amie m'a même dit que mon livre était rempli de tendresse. Celle que je porte à ma douce, à mes amies et au libertinage en général que je dépeint avec mes mots.
Merci pour cette analyse.
Denis

waid a dit…

je suis tenté de mettre mes mots virtuels en forme de papier , mais comme tu le dis dans ta critique je pense qu'un livre doit avoir une logique , une progression et c'est là où je bute , trouver le lien ( autre qu'un simple journal)

Missdactari a dit…

J'avais aimé dans ce blog le fait d'y voir un couple, dont les idées sont très claires, et surtout s'accordent. Même si ce ne sont pas toujours les miennes ( surtout la notion de libertins, et de débutants), j'y avais vu un couple sur la même longueur d'onde, et c'est ce que j'avais aimé, c'est ce que j'aime dans les blogs de couples. Et quand je sens un couple qui ne se résume qu'à une personne, je suis rarement leurs écrits, sachant que çà va vite devenir " je me force pour lui faire plaisir ", çà ne m'intéresse pas.
Un livre copié/collé d'un blog ? Dommage...

libertinage pour tous a dit…

Je trouve aussi le contenu meilleur que la forme. Mais cela reste intéressant et surtout assez accessible comme écriture !

Jolie Libertine a dit…

J'avoue que je m'étais posé la question de l'achat de cet ouvrage, je vais dans un premier temps partir à la découverte de leur blog mais merci à vous pour cette critique, l'exercice est difficile et vous l'avez bien réussi :)
Biz à vous

Denis Grattepain a dit…

Pour ceux et celles que cela intéresse, pour continuer le débat, et pour découvrir l'auteur, ainsi que sa compagne je suis présent au salon du livre (Porte de Versailles) le vendredi 26 mars de 10h30 à 14h.

Venez nous rendre visite.

Bien à vous
Denis Grattepain