dimanche 6 décembre 2009

Calendrier de l'avent coquin - 2ème saison : jour 5


PS : Les photos du gage d'hier sont en édit du billet d'hier.

Aujourd'hui, peu d'indice. Juste une allusion au fait qu'une baby-sitter viendrait à la maison ce soir.


Je prends une douche et sur ses conseils m'habillent de manière classique. Jean, T-shirt et veste.
Dans ma tête : Pas de costume, pas de soirées en club sec, mais peut être en club humide.

Mais suite à une discussion plus tôt dans la journée, je ne peux m'empêcher de me dire que nous allons aller au cinéma.

Nous prenons enfin la voiture, elle est au volant. A la sortie de Versailles, elle nous fait entrer dans un petit chemin qui nous avait vu nous ébattre il y a quelques années (L'une de nos rares expériences en plein air), bien avant que nous ne commencions à nous dévergonder avec des compagnons de jeu.

Elle se penche vers moi, m'intime l'ordre de sortir mon sexe et le prend en bouche avec force et passion. La chaleur monte vite, mais elle se redresse et rallume le moteur tout aussi rapidement.

Elle fait demi-tour, et engage la voiture sur l'autoroute.

Elle m'annonce alors le thème de la soirée. Le Noir.

  • Le noir d'un chemin peu fréquenté,


  • Le noir d'un parking de centre commercial,


  • Le noir d'une salle de cinéma,




La suite?

Si vous êtes sages.

Edit :
Nous arrivons à SQY Ouest, vaste complexe commercial. Les parkings sont bondés et sommes obligés de monter sur le toit. Nous nous garons dans la seule place disponible, juste en dessous d'un réverbère. Pas vraiment noir, mais Pa se charge d'attraper les pare-soleils qui trainent sur la banquette arrière et les installent consciencieusement. L'habitacle n'est pas noir mais notre intimité est préservée.



Ce soir, le thème c'est le noir, pas l'exhibitionnisme.

Elle couche mon siège, le fait reculer, défait mon pantalon et déboutonne mon caleçon. Une fois de plus ce soir, sa langue vient titiller mon gland puis sa bouche aspire mon sexe goulument. Je ferme les yeux et me laisse aller. Je passe ma main sur son dos, caresse ses cheveux, frôle sa poitrine et cajole son agréable fessier.


Des cris d'enfants nous ramènent vite à la réalité et nous coupent dans notre élan. Sans eux, les vigiles n'auraient surement pas manqué d'apercevoir une voiture s'agiter sur leurs écrans de contrôle.


Nous sortons. Je me rhabille entres 2 voitures, et nous filons vers les ascenseurs.


Ascenseur, dans lequel elle me bloque contre une des parois et passe la paume de sa main sur mon entrejambe.

Nous filons vers le centre commercial. Faisons le tour de quelques magasins, nous arrêtons au rayon livres et jeux coquins du Virgin Megastore. Je prends quelques minutes pour découvrir un coffret simplifié du SUMO de Helmut Newton. Pa, quant à elle, feuillète un petit carnet de ticket de loterie érotique.

Après un repas vite avalé, nous nous dirigeons vers le cinéma. Nous avons déjà nos billets. Et nous avons quelques minutes pour nous acheter quelques friandises. Avant de s'engouffrer dans la salle sombre, nous faisons une halte aux toilettes. Je repousse vivement Pa. Elle allait me suivre du coté des hommes. (N.B. Vives les toilettes pour handicapés. Leur lavabo permet un nettoyage intime rapide en toute discrétion).


Nous nous retrouvons à la sortie. Et pénétrons dans la salle de cinéma. Je laisse Pa choisir une place adéquate, à l'écart, mais rapidement d'autres cinéphiles s'installent non loin de nous. Nous ne ferons pas de galipettes ni de caresses trop voyantes. Pa joue avec les bonbons. Nos baisers sont sucrés, nos langues joueuses. Sa main caresse régulièrement mon sexe et je ne me prive pas de lui rendre la pareille.

Comme toujours, les spectateurs quittent rapidement la salle. Nous ne sommes pas les derniers, mais ceux-ci semblent prendre leur temps. Dans le sas de sortie, Pa me saute littéralement dessus, s'accroche à mon pantalon.


Je suis lâche et fuis.


J'adore ces petits jeux entre nous. Jouer au chat et à la souris. Sans réellement savoir qui va manger qui.


Il est bien tard et nous rentrons.


Quant à savoir si nous avons consommé, cela reste un secret.

7 commentaires :

Douces tentations a dit…

Mais nous sommes super sages!!!
J'adore le noir, même pas peur!
Bisou

Alibaba a dit…

Coucou les Amoureux !

Je découvre votre blog,
LA trentaine, ancien Versaillais, je re-découvre la ville avec vous sous un autre angle...

J'attends la suite de la soirée noire avec impatience,

Merci à vous deux

Ella a dit…

Parly 2...SQY... si un jour on voit un couple y faire des cochonneries on se doutera que c'est vous...et réciproquement!

Palaume a dit…

Anis et Bern :
Je doute que vous soyez super sages. Pour preuve, il suffit de lire votre blog !!!

Alibaba :
Voici la suite écrite. Et bienvenue sur le blog.

Ella :
Nous étions à Parly la veille, mais en mode "recherche de cadeaux". Enfin, cela ne nous a pas empeché de jeter un coup d'oeil a la boutique BCBG max Azria.

Alibaba a dit…

Je verrai Parly 2 sous un autre oeil maintenant !

Mel' Ody a dit…

Aaaah j'ai enfin vu où c'était Parly 2 ce weekend. En fait on va toujours là au ciné avec mes parents avant un diner à la pizzeria Del Arte !

J'adore vos récits, c'est mignon comme tout :-)

(Mais pourquoi ne vous-êtes vous pas perdus du coté du No Comment hmm ? ;-))

Palaume a dit…

Mel'Ody : pas la super forme malgré tout. Pas envie de vous reflier nos microbes. Mais aussi la volonté de passer une soirée tous les deux.