lundi 24 août 2009

Le Moon City en amoureux

Que faire de mieux lorsque les adultes sont libérés de leur progéniture pour deux semaines ?
Pour notre part, nous avons commencé par des travaux. Mais, rapidement, l'idée de renouer avec notre envie de sortir en milieu libertin nous a titillé l'esprit.

Nous nous sommes donc apprêtés à notre rythme, sans la contrainte du repas à préparer, ni celle de la baby-sitter à accueillir.

Nous avons donc pris le chemin de Pigalle. Evidemment, nous avions en tête que cela faisait un an quasiment jour pour jour que nous avions poussé pour la première fois la porte d'un établissement libertin.
Et finalement, nous retournions au Moon City dans le même état d'esprit. Nous retrouver à deux, nous laisser envahir par le lieu, et profiter d'une soirée en amoureux.

Le mois d'aout est vraiment le moment par excellence pour aller au Moon City. La grande majorité des parisiens est en vacances. Et l'établissement n'est pas bondé. Mais il a aussi la chance de ne pas être abandonné.

Nous accédons facilement au quartier, nous garons juste en face de la porte du Sexodrome. Et flânons sur le boulevard à la recherche des accessoires nécessaires à notre futur départ en vacances (J'y reviendrai dans un futur billet).

Une fois nos achats effectués, nous sonnons à la porte de notre sauna fétiche. L'accueil y est toujours aussi cordial. Nous montons rapidement nous changer alors que le buffet se finit. Une fois en tenue adéquate, nous traversons le lounge, épiés, matés par les quelques libertins qui finissent de se régaler du dessert.

Pa me précède, jette un rapide coup d'œil au jacuzzi, et me fait comprendre qu'elle préfère monter. Je ne suis pas surpris. Malgré la chaleur présente en ce mois plus qu'estival, je suis sur qu'elle a envie d'une bonne séance de sauna. Mais arrivée en haut de l'escalier, elle ne ralentit pas devant la porte en verre, m'attrape par la main, et nous fait poursuivre notre chemin vers les coins câlin.

Je vois son visage décidé, puis émoustillé par ces deux nouvelles portes installées il y a peu. Visiblement, elle n'avait pas suivi la dernière évolution du Moon City. Elle nous guide de pièce en pièce, jetant un regard rapide mais coquin aux libertins qui s'ébattent puis nous fait revenir sur nos pas, me poussant dans l'une des nouvelles pièces à la porte concave. Je cherche désespérément une serrure, un loquet comprenant dans le regard de ma belle que ce moment n'était que pour nous deux, et qu'elle ne voulait pas être dérangée.

Prenant les choses en main, elle jette son paréo plus loin, s'adosse à la porte et appuie sur ma tête me faisant comprendre que son plaisir ne peut plus attendre. Je lape ses lèvres, titille son sexe, mais la position ne lui sied guère. Elle me repousse, m'embrasse fougueusement, attrape son paréo, s'en recouvrant le corps négligemment, et marche d'un pas décidé vers le hammam. Après une courte douche, la fièvre n'est pas retombée, et le coin à gauche voit ma belle s'installer. Je m'assieds non loin d'elle mais ce n'est pas suffisant. Elle écarte les cuisses et se couche de tout son long. Evidemment, c'est une nouvelle invitation que je ne peux refuser.

Je ne sais exactement combien de personnes sont présentes à ce moment dans la pièce. Peu, le silence est pesant, mais l'humidité atténue les bruits et les soupirs de ma compagne de jeu.
Je fais mes devoirs avec application, essayant de lui procurer tout le bien dont je suis capable, passant de sa fleur à sa rosette.

Et quand les premiers gémissements se font entendre, elle n'y tient plus, se redresse et me pousse brusquement à sa place. Attrape ma queue avec force et se met à la dévorer. Elle est accroupie à mes cotés et c'est très rapidement que je fais passer ses jambes sur moi afin que moi aussi je puisse gouter à son nectar. Je crois apercevoir un couple qui s'est assis dans notre petit coin rouge. Madame masse doucement le sexe de monsieur. Mais honnêtement, je ne suis vraiment pas en état de pouvoir m'occuper de ce qui se passe à coté de nous.

Nous changeons encore de position. Pa ne tient pas en place, elle me fait accroupir puis baisser la tête. Je comprends alors très rapidement que la moiteur du lieu lui donne des idées. Elle oublie le lubrifiant qui m'est nécessaire dans de telles pratiques, et vient jouer de sa langue et de son doigt sur mon petit trou. Evidemment, elle ne laisse pas seul mon sexe qui de toute façon n'aurait pas eu besoin de son autre main pour me garder au mieux de ma forme.

Le couple nous quitte. Ils attendaient peut être une invitation à nous rejoindre ou ils étaient en désaccord avec cette pratique. Mais peu importe, le plaisir était plus fort que tout.

Finalement, Pa arrête tout et de son regard mutin me fait comprendre que la soirée (et la semaine) s'annonce très bien, mais que la jouissance doit de faire attendre.

Nous profitons donc d'une douche réparatrice ou tirons la porte du sauna. Nous y restons assez pour retrouver les plaisirs zens et sains de ce lieu, oubliant nos soucis professionnels. Nous descendons ensuite vers le jacuzzi. Nous ne sommes pas seuls évidemment, mais rien ne compte en dehors de notre couple. Les dernières semaines l'ont mise à rude épreuve, et les bulles qui nous entourent nous font nous retrouver avec sérénité.

Des couples s'approchent, nous lancent des regards et des sourires. Nous ne répondons pas aux invitations ni aux caresses…

Ce soir, c'est nous.

Nous remontons une dernière fois au hammam, afin de nous débarrasser des dernières onces de stress qu'ils pouvaient nous rester. Puis nous rejoignons le lounge pour prendre un verre avant de rentrer chez nous.

Le retour fut calme. En amoureux. Loin du stress du quotidien…

6 commentaires :

M. Chapeau a dit…

Ravi de vous relire. Les vacances ont été calmes sur les blogs libertins ... vivement la rentrée !

Dire que dans mon souvenir, Pa était embarassée par la pratique du cunnilingus ... Les choses ont bien changées en un an ! Tant mieux pour vous deux :)

La prose de Laume est toujours aussi intéressante et agréable à lire. Merci à lui.

Prenez soin de vous et laissez-vous le temps d'oublier ses "dernières semaines" que vous évoquez rapidement.

Bises !

Palaume a dit…

2 semaines de congés loin de la maison sont la meilleure solution.

Nous vous en relaterons les faits tres bientot.

Nous avons meme quelques surprises a vous montrer.

Yadie a dit…

Il est vrai qu'il est bon de se retrouver "deux" dans un lieu où "plusieurs" est le mot d'ordre. On y gagne en complicité et en tendresse.

Et puis, le lieu est merveilleux!

Bises

L & Y

MMXVD a dit…

Très beau récit encore une fois, qui plaira j'en suis sûr à ma douce quand elle le lira!

Nous revenons nous aussi de vacances, je pense que ça va nous donner des idées!

Bonne continuation.

krissandso a dit…

Quelle jolie soirée, nous sommes ravis pour vous...
De notre côté, nous avons découvert en amoureux le village naturiste et libertin du Cap d'Agde et avons passé une soirée au "Glamour"...
Nous avons hâte de vous faire part de cette expérience.
Biz à vous deux
K&S

Palaume a dit…

Yadie : Merci pour votre petit message. 8 mois entre vos dernières séances photos ca faisait long. très heureux de vous retrouver sur la toile.
Eva & Chris viennent de refaire surface aux aussi. une coincidence?

MMXVD : les vacances ont toujours du bon. Nous finissons les notres dans quelques jours, mais elles nous ont apporté notre lot de plaisir simples (mais aussi coquins)

Krissandso : Nous n'avons pas encore eu le privilège de partir au cap d'agde. et nous attendons avec impatience le récit de vos aventures. Nous avons joué équitablement en terrain connu jusqu'a maintenant. Pa ne semble pas décider à jouer a domicile. nous pourrions essayer de partir en terrain neutre.
(mais rapidement, parce que Pa est impatiente)





(Moi aussi, j'avoue)

bises a vous tous, nos lecteurs.

Laume