lundi 2 mars 2009

Rendez-vous au Moon City - le récit (Suite et fin)

Suite de notre dernière soirée au Moon City. Pour rappel, nous y avions un rendez-vous avec un couple (K & S) rencontrée sur le net. Une première pour nous. Pour eux aussi d'ailleurs.

Je me retourne un verre à la main, et les découvre. Enfin lui en premier. Parce qu'étant donné sa taille, on ne peut le manquer. Musclé, athlétique, il parait sur de lui. Poignée de main franche et virile. Quant à elle, Je vois au premier coup d'œil qu'elle va plaire à Pa. Pourquoi? Tout d'abord pour ses yeux et ses traits fins. Mais aussi, parce qu'elle semble raffinée.
En tous cas, leurs photos étaient magnifiques, la réalité l'est encore plus.

Le courant passe tout de suite. Evidemment, il y a quelques silences. Des silences pendant lesquels nous nous observons. Ils laissent filer le buffet pour mieux faire connaissance avec nous. Nous prenons un verre. Exceptionnellement, Pa prend un verre d'alcool. Signe que la soirée peut devenir très torride. Mais surtout qu'elle se sent bien.
Nous sommes au milieu du passage, progressivement des fauteuils se libèrent mais nous ne les voyons pas. La faim et peut être aussi la gourmandise nous fait nous diriger vers le buffet de dessert. Nous nous installons enfin sur les grands canapés pour continuer notre découverte des uns et des autres.
Mais Pa ne tient pas en place. Guillerette et excitée, l'alcool a fait son effet. Elle veut plonger dans les bulles du jacuzzi. Nous la suivons et nous frayons un passage au milieu de tous les couples pour trouver une petite place pour nous quatre. La chaleur de l'eau et la vivacité des bulles nous délassent. S, quant à elle, profite de la grandeur de ce bain à bulle. Depuis le début de la soirée, ils s'extasient tous les deux sur la beauté des lieux. Les décorations, les statues, … Ils sont sous le charme du Moon City. A nous de nous assurer que notre compagnie ne leur gâche pas la soirée.

Nous sommes deux couples ensemble, mais nous n'échangeons aucune caresse. Je me laisse aller à quelques baisers et frôlements sur la peau de Pa. K fait de même. Mais ils ont hâte de découvrir le reste des installations.

Nous filons donc au hammam. Je prends un peu de temps pour prendre ma douche. Lorsque je rentre, la buée me cache la vue. Je ne sais ou est Pa, mais une chose est sure. Dans le coin rouge, un couple semble prendre du bon temps. Les gémissements de madame emplissent la pièce. Je me dirige donc vers le côté bleu. Pa est assise et m'attire vers elle. Un peu plus près du Bouddha, K & S semblent accuser le coup de la chaleur et de l'humidité qui règne là. Je me demande alors pourquoi Pa s'est assise aussi loin d'eux et qui plus est sur le banc opposé. Sur notre gauche, un homme est couché sur la marche la plus haute.

Je me rapproche doucement de Pa, lui caresse la cuisse, lui frôle un sein. Elle penche sa tête sur mon épaule et commence à m'embrasser dans le cou. Sa main s'aventure sur mon sexe qui ne tarde pas à grossir. De biais, je vois S faire les même caresses à son homme. Et comme Pa sur moi, elle ne tarde pas à lui faire ressentir les douces sensations d'une fellation. Nous sommes loin les uns des autres surtout qu'un couple vient de s'installer à coté d'eux. L'homme tente même une caresse sur le dos de S. Mais elle se dégage et vient se mettre entre les jambes de K. Je suis content parce que je me dis qu'ils se réservent pour nous. A aucun instant, je n'imagine qu'il ne se passe rien entre nous quatre. Le courant est tellement bien passé.
Pour mieux se dégager du couple, K & S viennent s'installer sur le même banc que nous mais à une distance raisonnable. J'échange de position avec Pa et vient gouter son sexe. S semble apprécier la langue de K le sien car elle se penche en arrière posant sa tête sur la cuisse de l'homme derrière elle. Nous obtenons alors le spectacle extraordinaire de sa poitrine gonflée qui se révèle en contre jour de la lumière provenant du Bouddha. Mais sur le coup, je me dis qu'à l'avenir, ils ne s'en tiendront pas à nos limites. S a posé sa tete avec une telle facilité ... Elle semble beaucoup plus sure d'elle que nous à nos débuts. Evidemment, ce n'est qu'un sentiment fugace mais je les sens prets à vivre le libertinage beaucoup plus loin que nous. Sur le moment, je suis désenchanté. Parce qu'avant même d'avoir joué ensemble, je me dis que nous nous éloigneront dans l'avenir.

Ils finissent par sortir et c'est Pa qui m'en fait la remarque. Plongé dans l'exploration de son sexe, je ne m'en étais même pas aperçu.
Nous les voyons dans les douches et d'un commun accord, nous continuons la découverte des lieux par le sauna.

Pa m'abandonne pour descendre aux toilettes, je reste donc seul avec K et S. J'en profite pour les épier un peu plus. Le sexe de K est d'une taille plus qu'honorable. Son corps est entretenu avec soin. Je ne sais ce qu'il fait dans la vie mais le sport doit prendre une part importante de ses temps libres. S a un corps magnifique. Des courbes ou il faut. Sur le moment, je me demande si sa poitrine est naturelle. Pour Pa et moi, c'est souvent l'un de nos jeux de deviner si une poitrine est naturelle ou non. Pour s'en moquer ? Surtout pas. A l'origine, c'est un fantasme et une curiosité que nous avons en commun. Pouvoir enfin lever le voile sur une question au combien existentielle. Les sensations au toucher sont-elles les même? Pa avait eu l'occasion de le découvrir lors d'une expérience précédente au Moon City. Pour ma part, je n'avais osé. Même si pour les besoins de la science, cela ne dérangeait Pa que je puisse expérimenter aussi.

Lorsque Pa revient, K et S sont au bord de l'évanouissement. Apparemment la chaleur moite du hammam le réussit beaucoup mieux que la température étouffante du sauna. Et ma tendre ne peut en profiter. Elle qui aime tant cela. Nous continuons notre mission de guide en nous engageant dans le couloir menant aux coins câlins. Nous les laissons en partie marcher devant nous pour qu'ils puissent se perdre dans ce petit dédale de pièces. Nous nous arrêtons, profitons des spectacles offerts par les plus exhibitionnistes des libertins qui ont laissé les portes et volets ouverts. Nous entendons aussi dans le fond les cris de deux femmes qui semblent sur le point de jouir. En nous déplaçant un peu, nous nous rendons compte que ces deux couples n'ont pu attendre qu'une salle se libère, ils ont étendu des serviettes à même le sol, et ont coquiné au milieu des couples curieux.

Derrière nous, une porte s'ouvre, un coin se vide. Nous nous y engouffrons. Nous ne nous sommes même pas demandés mutuellement si nous en avions envie. Cela semblait naturel. Mais sur le moment, je me suis demandé s'ils le faisaient vraiment par envie ou plutôt par obligation.
Nous installons nos serviettes et paréos pour former une grande couverture sur le matelas. S et Pa se couchent l'une a coté de l'autre. Lorsque je plonge ma tête vers son sexe, elles sont encore sages. Mais je sens que ma douce s'éloigne, je relève les yeux et voit qu'elle embrasse fougueusement S. leurs mains ne sont pas en reste et caressent les globes gonflés par l'excitation. C'est une première pour eux. Et K ne peut détacher ses yeux du spectacle. Il me donne un coup de coude me demandant si je vois la revue de nos deux compagnes. Je souris intérieurement. Et je me remémore les souvenirs de notre première fois à quatre. Moi non plus, je n'en croyais pas mes yeux.

S se déchaine. Le ballet qu'elle nous offre est énergique. Je sais que Pa préfère la douceur à la vigueur dans les rapports saphiques. Mais elle semble apprécier. D'autant plus, qu'elle y participe activement. Elles sont exaltées. Les positions se succèdent à une vitesse folle. Sur le coup, je me demande si S a peur que cela s'arrête ou qu'elle ne fasse plus jamais ca de sa vie et en profite donc pour tout essayer.

C'est alors que je l'entends chuchoter à Pa : "On leur fait une fellation ?" Je ne sais ce que Pa a répondu, mais elle rajoute : "Par qui on commence?" Je n'ai pas eu besoin d'entendre la réponse pour les voir se diriger vers moi. Je suis debout au pied de la couche. Leurs mains s'emparent de mon sexe et leur bouche se le partagent. Je ne vois pas leur visage. Une position ou j'eus été couché aurait été encore mieux. Mais sur le moment, je ne pense pas à ca. Je pense aux 3 milliards de garçons dans le monde qui ont toujours rêvé de se retrouver dans cette situation.
Le plaisir est incroyable, mais j'avoue que je suis gêné. Malgré les sensations jouissives, je ne peux m'empêcher de penser que je suis entrain de tromper Pa. Alors que quelques secondes plus tard, je n'ai aucune once de jalousie lorsque je vois Pa prendre en bouche le sexe de K en compagnie de S. Oui, ce sont les limites que nous nous fixées : "Etre à deux sur Mr mais jamais seule si ce n'est pas SON Mr."
Nous varions une fois de plus les positions. Et le tableau de nos quatre corps se côtoyant est tellement beau que je ne tiens bien longtemps.

Nos souffles s'apaisent, le rythme de nos battements de cœur ralentit. Nous venons de vivre un moment fantasmagorique. J'ai un sourire béat.
Quant à K et S, ils se remettent doucement de cette expérience. Leur silence en dit long sur leur pensée. Ils viennent de franchir un grand pas, et il leur faudra surement encore quelques temps pour se rendre compte de ce que cela implique. Je me rappelle que, nous, nous avions enchainé les sorties suivantes beaucoup trop rapidement. Nous étions accrocs au hammam, accrocs au partie à quatre. Ils nous avaient fallu quelques expériences malheureuses pour nous rendre compte qu'il faut savoir prendre son temps.

Nous laissons le coin câlin à la disposition des suivants et descendons nous désaltérer. Pa a les yeux brillants. Pourtant l'alcool ne fait plus son effet depuis bien longtemps. Je sens qu'elle a envie de tendresse, qu'elle a envie de prendre S dans ses bras, de l'embrasser tendrement. Je vois qu'elle veut la caresser doucement, de parcourir son corps avec volupté. Pour contraster avec la fougue de nos ébats précédents.
Notre discussion reprend. Le courant passe décidément très bien entre nous. K nous avoue que le comportement volcanique de S l'a surpris. Que d'ordinaire, elle est plus douce.

K et S n'ont qu'une seule envie : retourner dans le jacuzzi. Je sens que Pa est partagée. Après le moment qu'elle vient de passer, elle a évidemment envie de recommencer mais elle se dit aussi qu'il serait plus sage de s'éclipser. Laisser ce moment suspendu, qu'il reste un excellent souvenir. Et qu'un deuxième acte pourrait ternir la soirée.

Mais nous sommes faibles et nous retournons dans les bulles. Nous y sommes seuls. Nous profitons de la place que nous avons, nous caressons chacun de notre coté. Puis les filles commencent un ballet, une danse qui les mène un peu partout dans le jacuzzi. S'embrassant, se caressant, …
Au bout de quelques minutes, elles nous entrainent vers les coins câlins.

Et se reproduit ce qui nous est arrivé un peu plus tôt dans la soirée. Nos compagnes sont magnifiques. Et une fois de plus, S se laisse emporter par le désir qui l'anime depuis le début de la soirée. Sa féminité explose dans ce quatuor entrainant Pa avec elle, et nous, pauvres garçons dans son sillage.
Un seul bémol pourtant. Le hasard des changements de positions fit qu'à un moment donné, S se retrouvât seule a me prodiguer une fellation. Coincée à coté de K, Pa se sentit obligé de le caresser seule. Mais après débriefing, ce moment ne fut bon ni pour Pa, ni pour moi. Mais cela ne nous coupa pas dans notre élan.

Après avoir poussé quelques gémissements, souffles rauques et autres râles de plaisir, nous nous sommes séparés. K et S sont repartis pour une séance de sauna. Quant à nous, nous avons repris le chemin de notre chez nous. J'ai embrassé S en les quittant, mais Pa s'y est refusée. Dire "au revoir", c'est clore la soirée. Et elle ne voulait surtout pas la clore. Et surtout pas d'un baiser sur la joue. Pour que son souvenir ne s'estompe que plus lentement. C'est surement d'ailleurs pour cela qu'aujourd'hui elle est encore un peu dans les nuages.

Quelques jours après cet évènement inoubliable, je suis partagé sur la vitesse a laquelle je souhaite les revoir. Parce que oui, il ne fait aucun doute que je souhaite renouveler l'expérience. Et Pa, bien évidemment aussi.
Nous avons reçu une invitation de leur part pour retourner au Moon City ce soir. Je ne vous montrerai pas ce qu'ils nous ont envoyé, parce qu'ils s'y dévoilent un peu. Mais c'est cette invitation que nous attendions depuis si longtemps. Présentée d'une manière incroyable. Une invitation pleine de surprises, de poésies. Malheureusement, nous ne sommes que peu disponibles cette semaine et cela nous désole parce que l'évènement semblait prometteur.

Notre libertinage a toujours été mu par un besoin de nouveauté, de surprise. Et rapprocher deux rendez-vous aussi proche augmente les risques de lassitude. Cela nous arrange peut être que finalement nous soyons pris. Cela augmente d'autant plus le désir que nous éprouvons en pensant à notre prochain rendez-vous.

Iront-ils sans nous? C'est une bonne question.

Je n'ai qu'un regret concernant notre soirée de mercredi dernier. Moi qui affectionne particulièrement les tenues féminines, les robes de soirées, les haut décolleté, les dos mis à nu, je n'aurai pas vu les effets que S avait choisis pour cette soirée très spéciale.

10 commentaires :

krissandso a dit…

Nous avons lu, vécu, dévoré et ressenti chacun des mots de ce récit, écrit avec sincérité et sans détour...
Vous resterez à jamais notre première experience, et comme toute première, cela ne s'oublie pas. Elle s'oubliera d'autant moins que vous avez été de parfaits initiateurs. Nous nous sommes évadés à vos côtés dans un monde qui nous était jusqu'alors inconnu...
Nous nous reconnaissons dans la description des moments forts partagés à quatre, mais aussi dans les instants un peu plus embarassants...comme par exemple, ce court instant où nous nous sommes retrouvées involontairement seules face au Mr de l'autre...
Nous avons mis du temps à redescendre de notre petit nuage, et espérons avoir à nouveau l'occasion de partager avec vous ce tendre et formidable moment de plaisir.
Merci pour ce récit qui décrit si fidèlement cette nuit magique.
Krissandso

Ambre et velvet a dit…

Un récit une nouvelle fois magnifiquement raconté, avec lequel nous pouvons ressentir les choses comme si nous y étions (peut être un jour...). Un Grand Merci!
Velvet et Ambre

MMXVD a dit…

Récits toujours aussi passionnants! Un seul reproche: qu'est-ce que cette suite s'est faite attendre!

C'était pour nous mettre l'eau à la bouche?

En tout cas, contents que vous soyez réconciliés avec le Moon ;)

Laume a dit…

Ambre et velvet :
Qu'insinuez-vous par "comme si nous y étions (peut être un jour...)" ??

MMXVD :
Merci pour le compliment. Cette soirée a relancé notre entrain pour le libertinage. Et ce week-end, plutot que d'avoir l'écriture comme exhutoire, Pa a préféré que nous fassions quelques photos. Et puis un objet retrouvé par le plus grand des hasards coincé le siège de notre voiture nous a fait tourner la tete. Nous vous en dirons peut-etre bientôt un peu plus.

MMXVD a dit…

Bonjour,

Comment jouer avec les nerfs de ses lecteurs! LOL Evidemment qu'il faudra nous en dire un peu plus. (Qu'est-ce qui pouvait bien être coincé sous le siège d'une voiture??? Mmmmmm....., nous allons chercher. ;) )

A très bientôt.
X. et M.

sinat a dit…

Merci pour vos recits et votre blog, on à hésité et discuté longtemps et on va franchir le pas, la date est fixé et notre premier sortie est prévu au Moon City (votre blog y est pour quelque chose...)
S et N

Palaume a dit…

Sinat :
Je suis ravi que ces quelques écrits vous aient permis de mieux appréhender le monde libertin.
Nos envies et limites nous sont bien spécifiques, mais les questions que se posent tous les libertins à leurs débuts sont souvent les même.
Nous avions pour notre part éplucher les sujets des forums spécialisés (en particulier celui de doctissimo) pour trouver des réponses.
Mais lire et vivre, c'est loin d'être la même chose.
Que votre première fois se passe bien ou mal, c'est un souvenir que vous garderez très longtemps. Alors quelques derniers conseils de dernière minute maintes fois répétés
Communiquez constamment. Avant, pendant et après.
Après avoir discuté, avancez à votre rythme. Vous aurez largement le temps au cours de votre vie d'essayer les pratiques les plus extrêmes.
Enfin et surtout, faîtes vous plaisir !!

Ambre et velvet a dit…

Cher Palaume, nous voulions dire que peut être un jour nous irions au Moon City (nous avons essayé l'hyppocampe une fois pour le moment) et que peut être nous aurons la chance de vous y rencontrer, par hasard ou pas...

sinat a dit…

Palaume :
Merci pour vos conseils, notre premier fois au moon à été un vrai plaisir (assez similaire à votre premier fois, mais on n'a pas vos talents pour la raconter) On à envie de retourner, envie d'aller un peu plus loin...
S et N

Palaume a dit…

Ambrvelvet : Le Moon City est un endroit idéal (nous sommes partials, désolés ;-) ) pour faire les premiers pas dans le libertinage. Nous parlons depuis un moment de l'hyppocampe. Nous devons réussir un jour à faire l'effort d'aller découvrir cet établissement dont tout le monde nous parle.


Sinat : Nous sommes flattés par vos compliments. Certains couples nous ont déjà dit que nos écrits les avaient aidés à franchir le pas. Nous n'écrivons pas avec cet objectif en tête. Nous vivons notre libertinage simplement. En tous cas, nous serions ravis d'avoir quelques détails sur votre ressenti de cette "première fois". Alors n'hesitez pas à nous contacter de manière plus privée.
Toutes nos coordonnées sont dans notre profil complet (en haut et à droite de cette page)