jeudi 19 mars 2009

Jalousie et webcam



Jalousie et visio

Nous sommes assez contradictoires dans notre façon de penser. Nous aimerions pouvoir coquiner avec autant de personnes que nous le souhaiterions mais que nos partenaires libertins ne papillonnent pas ailleurs.
Evidemment, cette pensée est tout à fait contraire avec l'idée de liberté qu'entraine le libertinage, mais, en tant qu'être humain, nous ne pouvons nous empêcher d'être un peu jaloux.
Je dis nous, mais finalement Pa n'a pas les même réactions que moi

Pourquoi tant de questionnement?

Simplement, parce que cela fait 2 semaines que nous avons rencontré un couple extraordinaire avec qui nous avons passé une merveilleuse soirée. Emplie de caresses sensuelles, de spectacles au combien excitant et de plaisirs incroyables.
C'était la première fois pour K&S, et je suis fier, je l'avoue, d'avoir pu contribuer à ce que cela se passe aussi bien. Aussi bien que pour nous, il y a 6 mois.
Les évènements font que nous n'avons pas pu nous revoir jusqu'à aujourd'hui. C'était un choix aussi. Le choix de ne pas trop s'emballer. Comme au mois de septembre dernier ou nous avons du très nettement contribuer au bon chiffre d'affaire du Moon City. Et puis, l'attente d'un futur rendez-vous n'en est que meilleure. La date de notre prochaine entrevue est déjà fixée. Bien sur, vous en aurez le compte rendu. Mais, la pression, l'excitation et le désir s'empare progressivement de nous.

Pa est plus coquine et moi, je suis toujours au garde-à-vous. Mais, je ne peux m'empêcher de penser de temps en temps à K&S, savoir ce qu'ils font. Sortent-ils? Font-ils des connaissances? Ne serait ce que virtuelle. Surement oui. Et tant mieux. D'ailleurs, plus ils en feront, plus je serai content. Parce que c'est un couple formidable et il mérite de vivre les plus belles expériences. Enfin bon, c'est assez contradictoire.

Tout cela pour en revenir à mardi. J'étais seul à la maison. Pa travaillait exceptionnellement très tard. Vers minuit, elle arrive enfin. Et vient se blottir contre moi. Nous parlons de K&S. De la soirée qui se profile à l'horizon et de quelques autres surprises aussi. Elle était assez câline. Quelques minutes après, nous recevons un coucou sur MSN. Ce couple qui nous contactait, je l'avais déjà repoussé près d'une dizaine de fois. Non pas qu'il ne me plaise pas. Leurs quelques photos sur un site ou nous avions pris contact semblaient très prometteuses. Mais commencer à faire connaissance avec un couple sans l'avis de Pa ne sert à rien. Surtout si elle ne les trouve pas à son goût. Tous les couples avec qui nous entretenons une correspondance plus ou moins régulières sont à notre goût. Reste juste à trouver le signe du destin qui nous les fera rencontrer.
Tout cela pour dire qu'ils nous avaient contacté dix fois. Et que moi, au bout de trois fois, j'aurais déjà abandonné. Ca me faisait mal au cœur de les repousser une fois de plus. Pour une fois, Pa n'était pas couchée. Il fallait en profiter. Il me semblait donc important de leur prouver que nous étions bien un couple. Un petit coucou avec la webcam.

Nous n'aimons pas trop la webcam. Mais chacun pour une raison différente. Pa, parce qu'elle veut garder une maitrise totale de son image, et cela la stresse de devoir toujours tenir une position et un visage irréprochable devant cette petite caméra de télésurveillance. Quant à moi, c'est parce que je suis un perfectionniste de la vidéo. Et que les images diffusées en streaming sont rarement de qualité. Eclairage faiblard, couleur saturée, contraste nul…
Nous nous sommes rencontrés sur un tournage. Elle devant, moi derrière la caméra. Ceci explique peut-être cela.

Pour en revenir à C&T, nos complices de la soirée, ils nous disent : "On vient de quitter le chatcam, et puis on avait envie de faire un petit câlin..." Je ne sais pourquoi mais Pa leur tend la perche : "Un petit câlin privé ou en cam?". Ce à quoi ils répondent: "On a pas pensé à la webcam, mais pourquoi pas !"
Je regarde Pa, interloqué ! Cela ne lui ressemble pas du tout. Elle m'avouera plus tard que l'attente de notre prochaine rencontre avec K&S a tendance à la mettre dans tous ses états.

Nous allumons notre caméra et les trouvons incroyablement beaux. La première question qui nous vient à l'esprit (et c'est la même que pour K&S) est : "Comment se fait-il qu'un si beau couple prenne la peine de nous contacter?"

Puis rapidement, ils coupent, et nous annoncent que C va se changer. C'est notre première fois. Pa ne s'était pas rendu compte de toutes les conséquences de ses allusions coquines. Elle file donc enfiler une tenue plus sexy. Et j'en profite pour transformer la pièce en petit studio de tournage. Caméra en plan large, projecteurs braqués sur les acteurs et nettoyage de la pièce de tous les décors superflus qui pourraient détourner les yeux des deux netspectateurs de la scène qui allait se jouer devant leurs yeux.

A la reconnexion, Pa leur apparait avec une petite nuisette noire et une culotte assortie. Je suis sous le charme. C a revêtu un corset rose et blanc du plus bel effet. C'est à Pa d'être sous le charme. Moi, qui adore la belle lingerie, je constate, une fois de plus, que la qualité des webcam n'est vraiment pas pour servir les jolies demoiselles.
T est nu. Et C en profite immédiatement pour entamer une superbe fellation. Ce n'est que leur deuxième séance devant la caméra nous ont-ils dit, mais ils maitrisent déjà parfaitement le cadrage.
Nous profitons du spectacle et, rapidement, Pa entreprend, sur moi, les même douceurs qu'elle voit sur notre écran de télévision.
C&T enchainent les positions, et le divertissement n'échappe pas à nos yeux curieux.
A choisir, je dirais que je suis plutôt exhibitionniste. Pa, elle, préfère être voyeuriste. Ce soir la, nous sommes les deux.
Nous n'avons pas le son, mais l'imagination travaille à une vitesse folle. Je me demande d'ailleurs s'ils nous entendaient.

Dans la précipitation, l'excitation, Pa n'avait pas pensé au changement de tenue que cela impliquait. Mais, elle n'a pas pensé à autre chose de bien plus problématique. Comment dire?

Ce n'est pas la bonne semaine pour elle. Elle est indisposée.
Et nous ne pouvons les suivre dans leurs acrobaties. A notre grand regret. Et leur immense frustration, je pense. Moi, égoïstement, j'ai droit aux plus douces des caresses devant un show des plus divins.

Comme à son habitude, Pa me fait perdre la tête. Et ce sont les idées confuses que je ressors de cette expérience. C&T disparaissent très vite. Peut-être sont-ils allés continuer leur séance en privé.
Nous attendons depuis de pouvoir leur dire que cette première fut mémorable. Et que la suivante le sera surement encore plus.

Hier, Pa voulait sortir au Moon City. Sont-ce les hormones qui la travaillent ou le manque de K&S? Les deux? Je ne sais pas. En tous cas, très bientôt, elle devrait pouvoir satisfaire tous ses besoins. En tous cas, je compte sur S pour l'aider.

6 commentaires :

sinat a dit…

Libertinage et jalousie, effectivement deux concepts contradictoires, mais l’être humaine est (heureusement) contradictoire, c’est ce qui fait sa richesse. On à toujours envie d’être spéciale aux yeux de « l’autre » (comme K&S le sont pour vous).
En tout cas pour nous, n’ayant pas (encore) d’expériences réelles, la jalousie intervient seulement pour les échanges qui engagent le cerveau et le corps. Les couples qui savent que parler du « plastique » nous laissent rarement rêveurs.
S et N
P.S. après avoir lu votre billet sur le jeu SHOE on l'a téléchargé, on va l'essayer ce week end.....

Palaume a dit…

Je confirme. K&S sont spéciaux à nos yeux.

Ce sentiment de "jalousie" n'est que superficiel. Sinon, nous ne serions pas libertins et notre couple aurait b=volé en éclat depuis bien longtemps.

PS : A 2, je vous conseille plutot Sexy City. C'est le meilleur des 3 jeux qui sont présentés sur notre blog. SHOE se prête plus particulièrement aux soirées coquines à plus de deux.

krissandso a dit…

Toujours un plaisir de vous lire...
Merci pour les quelques compliments glissés dans ce récit...
Je pense que lorsque nous rencontrons un couple qui touche et marque les esprits autant que le vôtre, nous ne pouvons, humains que nous sommes, qu'avoir des sentiments contradictoires avec le libertinage...mais de façon très saine bien sûr!
Laume tu peux compter sur moi, la soirée va, pour Pa, être longue, douce, sensuelle et au combien excitante...
S.

alexandra et franky a dit…

bonjour
la plupart des blog que nous avons lu sont je le pense pas tjrs sincère...les gens ont tendance à embellir les choses surtout concernant le libertinage..
le votre est exceptionnellement honnête....et cela le rend encore plus poignant...
nous apprécions beaucoup votre manière de penser, d'intellectualiser la demarche libertine..
voilà! juste pour dire un mot..
bye

alexandra et franky a dit…

la condition humaine, nous le pensons, est sans cesse contradictoire, c'est ce qui fait avancer, evoluer..
mais effectivement, la jalousie peut naitre dans une situation libertine mais elle nous semble saine...
donnons nous le droit d'etre jaloux et d'avoir des pensées contradictoires... ce qui nous retient l'attention c'est qu'il y a verbalisation et mise en mot...beaucoup dirons que on "intellectualise"..
bises cokines

Palaume a dit…

A & F : Peut etre un de ces jours, vous ferez partis de nos récits. (et nous des votres).
Pour ma part, il me semble important d'intelectualiser les choses. D'ailleurs, les discussions sans fond ont vraiment tendance à m'ennuyer au plus haut point. Nous avons la chance d'avoir pu rencontrer, au fil de nos peregrinations sur les sites ou dans les clubs, des libertins pour qui le sexe n'est pas un but en soi.
Evidemment, il ne faut pas se mentir, nous sommes tous la pour le plaisir charnel. Mais y ajouter un soupcon d'esprit ne peut pas faire de mal.
C'est surement pour cela que je ne peux m'empecher d'analyser tout ce qu'il nous arrive.
A très bientot.